Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : nouvelle découverte extrêmement inquiétante pour les enfants !

Publié par Salomee le 23 Juil 2020 à 10:18
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dès le début de la crise sanitaire, les médecins ont alerté sur un potentiel lien entre le covid-19 et la maladie de Kawasaki, une maladie orpheline rare pouvant entraîner la mort chez les enfants. D’après une étude menée par les équipes du service de pédiatrie générale de l’hôpital Robert Debré à Paris, le lien entre le virus et cette maladie « apparait de manière assez claire » . Et pour cause, les cas d’hospitalisations pour des symptômes proches de la maladie de Kawasaki ont augmenté de 497% pendant l’épidémie. Retour sur les propos d’Albert Faye, le chef du service de pédiatrie de cet hôpital parisien pour enfants.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Covid-19 : la terrible découverte de l’OMS qui vient de tomber sur la transmission

Un lien avéré entre le covid-19 et la maladie de Kawasaki

La suite après cette vidéo

Une étude menée par les équipes de l’hôpital parisien Robert Debré a permis de mettre en évidence le lien entre le développement de la maladie de Kawasaki et le covid-19. Cette maladie infantile se caractérise par une inflammation des vaisseaux sanguins. Sans traitement approprié, les enfants peuvent mourrir d’anévrismes coronaires. Pendant le covid-19, les spécialistes ont vu augmenter le nombre d’enfants souffrant de symptômes caractéristiques de cette maladie, à savoir « une fièvre, une inflammation importante au niveau du sang, une éruption spécifique, un enfant qui est très fatigué, des œdèmes au niveau des extrémités » , rappelle Albert Faye.

La suite après cette publicité

« Nous avons pu réaliser une étude qui a essayé d’évaluer sur une quinzaine d’années quelle était la fréquence de la maladie de Kawasaki chez les enfants hospitalisés à Robert Debré » et« nous avons pu mettre en évidence une augmentation importante de la fréquence de cette maladie pendant la pandémie de Covid-19. » affirme le chef de service de cet hôpital.

En effet, les résultats sont frappants : pendant la crise sanitaire, les hospitalisations d’enfants ayant contracté la maladie de Kawasaki ont augmenté de 497%. Seul le covid-19 peut être responsable de cette hausse car, en effet, « pendant la période de confinement, ils (les autres virus) se sont effondrés. (…) Clairement, le Sars-Cov-2, l’agent du Covid-19, était le seul qui circulait à ce moment-là » affirme Albert Faye.

La suite après cette publicité

Albert Faye tempère ses propos

En plus d’amplifier le nombre d’atteints de la maladie de Kawasaki, le covid-19 amplifierait également la sévérité de cette maladie, déjà compliquée : l’inflammation est « un petit peu plus importante que dans la maladie classique » , explique le spécialiste. Pourtant, le médecin tempère rapidement ses propos : « il y a peut-être un tout petit peu plus de résistance aux immunoglobulines. Mais rapidement, on arrive à améliorer les choses, si nécessaire, en associant des corticoïdes » . 

En effet, le médecin rassure tout de même la population : les formes sévères de la maladie de Kawaski, en lien avec le covid-19, « restent très rares » . « Globalement, par rapport au très grand nombre d’adultes qui ont été hospitalisés pour des complications liées au Covid, il y a eu très peu d’enfants hospitalisés, que ce soit pour des complications liées au Covid ou pour la maladie de Kawasaki. Il faut relativiser ». De plus, « cela se soigne de manière satisfaisante si c’est pris précocement ».

La suite après cette publicité

Le but de la publication de cette étude est donc de prévenir les cas graves. En effet, pour éviter une tournure tragique, il invite les parents à s’inquiéter si ils observent que leur enfant est « très fatigué, a de la fièvre prolongée (4 ou 5 jours de fièvre), des troubles digestifs, une éruption qui apparaît. »  explique Albert Faye. En effet, face encore à un manque d’informations sur le covid-19, le chef de service de cet hôpital parisien préfère rester prudent et vigilant en attendant que« d’autres études » viennent « préciser la stratégie thérapeutique optimale et l’évolution long terme du Kawa-Covid-19. » . 

Source : France TV Info

À lire aussi : Infections de Covid-19 : cette nouvelle découverte très encourageante qui redonne espoir

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.