Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : la terrible découverte de l’OMS qui vient de tomber sur la transmission

Publié par Salomee le 06 Juil 2020 à 10:44
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un collectif de 239 scientifiques a réalisé une étude qui prouve que le covid-19 se transmettrait via des minuscules gouttelettes qui resteraient en suspension dans l’air. Ils ont adressé une lettre à l’OMS, afin que cette organisation revoit ses recommandations à la hausse. Retour sur cette nouvelle de taille dans cette crise sanitaire sans précédant.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Coronavirus : la deuxième vague pourrait arriver beaucoup plus vite que prévu…la déclaration inquiétante du Conseil Scientifique

L’OMS doit revoir ses recommandations sur le covid-19 pour protéger les citoyens

La suite après cette vidéo

Depuis le début de la crise sanitaire, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) oriente ses états membres dans la lutte contre le covid-19. Depuis le début, cette organisation soutient que cette maladie se propage via des grosses gouttelettes respiratoires, qui sont propulsées par les personnes infectées qui toussent ou éternuent. Ces gouttes contaminées retomberaient rapidement au sol. 

La suite après cette publicité

À côté, l’OMS avait affirmé, le 29 juin 2020, que la transmission par voie aérienne n’était possible que dans certaines conditions, notamment après des procédures médicales qui produisent des aérosols et des gouttelettes de moins de 5 microns. 

Depuis le déconfinement, de nombreuses personnes se sont réunies dans des espaces clos, à l’image des cafés et restaurants. Elles sont donc susceptibles de propager le covid-19, maladie ayant la particularité dangereuse de créer de nombreux cas asymptomatiques, qui transmettent la maladie sans la contracter. Cela pourrait expliquer l’émergence de clusters de contamination. 

Les 239 chercheurs demandent donc à l’OMS d’agir en conséquence.

La suite après cette publicité

Les chercheurs remettent en question les conditions de transmission émises par l’OMS

Ces 239 chercheurs ont donc remis en question les recommandations de l’OMS. D’après une étude, qui sera publiée dans les prochains jours, le covid-19 resterait en suspension dans l’air.

Plus précisément, ces scientifiques affirment que le virus pourrait se transmettre via des petites gouttes beaucoup plus fines que celles éjectées par une quinte de toux ou un éternuement. Ces gouttelettes minuscules resteraient donc en suspension dans l’air et seraient susceptibles de contaminer les personnes respirant cet oxygène contaminé. 

La suite après cette publicité

Pour permettre aux gouvernements d’adapter leurs normes sanitaires, ce collectif de chercheurs demandent à l’OMS de revoir ses recommandations et d’inclure cette nouvelle particularité. Dans ce cas, les états membres rendraient surement obligatoire le port du masque dans les endroits clos et adapteraient leur arsenal législatif sanitaire pour le rendre plus strict.

Source : LCI

À lire aussi : Chine : un nouveau virus qui pourrait déclencher une pandémie découvert

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.