Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

AstraZeneca : de nouveaux drames viennent de se produire

Publié par Manon CAPELLE le 17 Avr 2021 à 15:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’Agence du médicament vient de répertorier neuf nouveaux cas de thromboses atypiques associés au vaccin AstraZeneca. Au total, ce sont 23 cas de thromboses qui ont été enregistrés en France.

astrazeneca neuf cas thromboses

>>> À lire aussi : AstraZeneca : Cette décision peu rassurante prise par un pays européen

Neuf nouveaux cas de thromboses associés au vaccin AstraZeneca recensés

Neuf nouveaux cas de thromboses et deux cas de troubles de la coagulation associés au vaccin AstraZeneca ont été recensés. Ces cas ont été signalés entre le 2 et le 8 avril, d’après les autorités sanitaires. Ainsi, quatre décès supplémentaires s’ajoutent à la liste des morts liés au vaccin.

Depuis le début de la campagne de vaccination, « 23 cas, dont 8 décès au total » de thromboses rares et d’anomalies de la coagulation ont été recensés. C’est l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui a évoqué ces chiffres.

Le précédent bilan faisait état de 12 cas de thromboses, dont quatre décès. Parmi ces cas, 21 d’entre eux « sont associés à des thromboses veineuses cérébrales et/ou des thromboses digestives, et deux cas à des coagulations intravasculaires disséminées (CIVD) isolées ».

>>> À lire aussi : AstraZeneca inefficace sur certains variants ? L’AHS tire la sonnette d’alarme !

Des patients qui ont un profil différent des précédents cas

Ces neuf nouveaux cas touchent des personnes qui ont « un profil différent de celui » des précédents cas signalés. L’âge des patients est « plus élevé », comme le précise l’Agence du médicament. En effet, « il s’agit de 4 femmes et 5 hommes, plus âgés (âge moyen de 62 ans) qui ont présenté davantage de thromboses digestives ».

Ainsi, les cas de thromboses restent encore rares en France et en Europe. Toutefois, depuis le 19 mars, le vaccin AstraZeneca n’est plus injecté chez les personnes de moins de 55 ans. Pour cette catégorie de personnes, si elles ont reçu une première injection avec le vaccin AstraZeneca, la Haute Autorité de santé a préconisé une seconde injection avec le vaccin de Pfizer-BioNTech. 

>>> À lire aussi : Vaccin AstraZeneca : Décès d’un Breton de 42 ans après l’injection

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail