Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Ce bain de bouche pourrait devenir un geste barrière contre le coronavirus

Publié par Manon CAPELLE le 10 Avr 2020 à 10:01

Un professeur en pharmacie, Luc Grislain, estime que ce bain de bouche pourrait devenir un geste barrière. Afin de lutter contre le coronavirus, la bétadine verte pourrait sauver des vies. Ce simple geste protégerait même le personnel soignant.

bain de bouche coronavirus

>>> À lire aussi : Arrêt de travail : la CPAM étend la possibilité des arrêts de travail

Ce bain de bouche pourrait sauver des vies

Selon ce professeur en pharmacie, Luc Grislain, la bétadine verte n’est pas un traitement pour soigner les personnes contaminées par le Covid-19. Cependant, cet antiseptique pourrait devenir un geste barrière pour pallier ce virus. 

En effet, Luc Grislain est un spécialiste de la formulation des médicaments et a énormément travaillé sur les médicaments anti-parasitaires. Il explique : « Il y a une dizaine d’années, nous avons mis au point l’asaq, un médicament devenu aujourd’hui une référence contre la crise de paludisme. »

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Depuis, il a travaillé avec ses équipes sur l’origine de la bétadine. Cette solution antiseptique est disponible sans ordonnance. Il estime : « C’est un antiseptique très complet qui agit sur tous les types de bactéries. Et surtout, c’est un virucide avec un spectre large, efficace sur des virus de type coronavirus. »

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron : ce qu’il serait en train de préparer en secret à l’Elysée

Une immunisation est-elle possible grâce à la bétadine verte?

D’après ce professeur, la bétadine verte supprimerait la charge virale du coronavirus entre quinze secondes et deux minutes selon les protocoles.

Déjà plusieurs pays recommandent l’utilisation des gargarismes de bétadine. C’est pour cela qu’il confie que ce geste pourrait sauver des vies. Il explique : « Je suis en contact avec des collègues américains et coréens qui préconisent ce geste. Le geste que l’on recommande est d’utiliser le produit dans l’indication reconnue par les autorités de santé. Il ne s’agit pas de le repositionner dans une nouvelle indication comme c’est le cas de la chloroquine. »

Une nouvelle étude a même suggéré que cette même molécule protégerait le personnel soignant contre le coronavirus. 

>>> À lire aussi : Le confinement pourra être levé quand ces 3 critères seront remplis explique le Conseil scientifique !

Source : Capital

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.