Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Cancer du col de l’utérus : Cette très bonne nouvelle qui vient de tomber

Publié par Sacha JOUANNE le 05 Nov 2021 à 8:39
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans la revue scientifique The Lancet, une étude a été publiée, ce jeudi 4 novembre, révélant que le vaccin contre le papillomavirus permettrait bien de limiter l’apparition d’un cancer du col de l’utérus. Cette étude est le résultat d’une campagne de vaccination menée depuis les années 2000 auprès des adolescentes. Cette terrible maladie touche de nombreuses femmes chaque année en France. On vous en dit plus dans cet article.

vaccin-papillomavirus-etude

>>> À lire aussi : Le vaccin contre la Covid moins efficace que prévu ? Une étude sème le doute !

Ce vaccin qui semblerait limiter les risques des cancers du col de l’utérus

Cette très bonne nouvelle vient de tomber ! En effet, une étude publiée, ce jeudi 4 novembre, dans la revue scientifique The Lancet a montré que le vaccin contre l’infection au papillomavirus permettrait de réduire les risques de cancers du col de l’utérus chez les femmes. « Notre étude donne les premières preuves directes de l’effet de la vaccination contre le papillomavirus humain (HPV), via le vaccin bivalent Cervarix, sur la fréquence du cancer du col de l’utérus » , ont écrit les scientifiques.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

En conséquence, cette étude, menée par le Centre de Recherche contre le Cancer britannique, signifierait que cette campagne de vaccination contre le papillomavirus débutée au milieu des années 2000 au Royaume-Uni est très efficace contre le cancer du col de l’utérus. Pour cause, au vu des résultats trouvés, les scientifiques ont constaté que le cancer du col de l’utérus toucherait que très peu les femmes qui se sont vaccinées tôt, à 12 ou 13 ans. Plus précisément, pour ces dernières, cette étude montre qu’il y a 87% de risque en moins de développer ce type de maladie.

3000 femmes touchées chaque année par le cancer du col de l’utérus en France

Cependant, les chercheurs de cette étude ont souligné le fait qu’il sera important d’étudier la fréquence de cancers du col de l’utérus chez les femmes de cette tranche d’âge car aujourd’hui elles n’ont que 25 ans maximum.

Comme le rapporte CNews, apparu dans les années 2000, les vaccins contre le papillomavirus avaient, avant ce jour, été reconnus pour être efficace à l’encontre des infections sexuellement transmissibles et contre « l’apparition de lésions précancéreuses » . Alors la conclusion de cette étude, publiée ce jeudi 4 novembre, est une très grande avancée.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Cependant, il faut tout de même savoir que le cancer du col de l’utérus touche chaque année près de 3000 femmes dans l’Hexagone. D’après les données de Santé Publique France, environ 1000 d’entre elles en meurent. C’est alors pour cette raison que les autorités sanitaires encouragent le dépistage et également la vaccination pour éviter de développer cette terrible maladie.

>>> À lire aussi : Faustine Bollaert frappée par le cancer à 42 ans…