Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Attention, certains légumes représentent un danger pour votre santé!

Publié par Elodie Gros-Désir le 06 Oct 2020 à 7:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Si on préconise de manger des légumes en quantité pour le bien-être de notre organisme, certains d’entre eux peuvent s’avérer être de véritables poisons pour l’organisme. En effet, il suffit d’une mauvaise cuisson ou d’un légume trop mûr pour que les choses se compliquent. Découvrez les gestes à éviter pour que vos légumes ne deviennent pas nocifs pour votre santé.

Certains légumes représentent un danger pour l'organisme

A lire aussi: 15 aliments anti-cancer que vous feriez bien d’intégrer à votre alimentation !

Certains légumes peuvent contenir de la phasine…

Saviez-vous que certains fruits et légumes que vous consommez au quotidien peuvent s’avérer toxiques? C’est le cas par exemple de la pomme dont les pépins contiennent de l’acide cyanhydrique. Mais pas de panique, cela ne représente un danger que lorsqu’une très grande quantité de pomme est consommée. De plus, il faut mâcher les pépins de la pomme pour que l’acide cyanhydrique ne soit libéré dans l’organisme.

Mais d’autres fruits et légumes peuvent représenter un danger pour l’organisme. Il faut par exemple éviter de consommer des haricots verts et des légumineuses crus ou mal cuits. En effet, ils contiennent une toxine appelée la phasine qui agglutine les globules rouges. Ce phénomène provoque alors une inflammation de la muqueuse intestinale. Cette inflammation se traduit alors par des nausées, des vomissements et des diarrhées. Des saignements de la zone gastro-intestinale peuvent aussi se produire.

Le processus de cuisson permet de détruire la phasine présente dans les haricots verts et les légumineuses. Il faut cependant bien veiller à ce que la cuisson ne se fasse pas dans l’eau de trempage. Il faut bien noter que les pois ne contiennent aucune substance toxique et peuvent ainsi se manger crus.

… et de la solanine

Lorsqu’elles ne sont pas mûres, les aubergines, les tomates et les pommes de terre ne doivent pas être consommées. En effet, elles contiennent une substance appelée la solanine qui lorsqu’elle est ingérée peut provoquer des nausées, des vomissements, de la fièvre, une détresse respiratoire et des spasmes. Mais attention, le risque de mourir d’une intoxication à la solanine reste très réduit.

Il faut cependant faire attention, car sur les pommes de terre par exemple, les taches vertes indiquent une concentration de solanine. alors n’hésitez pas à les enlever quand vous les pelez. Pour ce qui est des tomates, la solanine se trouve dans le pédoncule. Il est donc préconisé de le retirer avant de les consommer. Les tomates vertes contiennent également une plus grande quantité de solanine et on peut s’attendre à des troubles dès l’ingestion de 80 grammes.
Il est important de noter que la cuisson détruit la solanine, tout comme la phasine. Il est donc déconseillé de consommer des aubergines crues. Il est également conseillé de bien les laisser murir avant de les consommer.

Faire attention en cas de régime alimentaire strict

De plus, de nombreux légumes sont à proscrire dans le cas de personnes qui suivent des régimes alimentaires stricts parce qu’elles souffrent de maladies. « Tous les crucifères peuvent entraver l’assimilation d’iode. C’est la raison pour laquelle ils ne sont pas recommandés à ceux qui présentent une hypothyroïdie accentuée (insuffisance d’hormones thyroïdiennes) ou même une hypothyroïdie subclinique, qui n’a pas de symptômes car elle peut s’aggraver » , a expliqué une nutritionniste.

Elle a enfin conclu en avertissant les lecteurs contre certaines herbes aromatiques et légumes riches en nitrates. « La betterave, l’épinard, le persil, le chou et surtout son trognon, la carotte et le concombre accumulent beaucoup de nitrates. Comme on en reçoit par la consommation d’autres aliments, une forte concentration en nitrates peut en saturer l’organisme » , explique-t-elle. Elle alerte d’autant plus sur ces dangers en ce qui concerne les femmes enceintes dont le fœtus peut souffrir d’hypoxie.

Source : Sputnik

A lire aussi: Une blogueuse vegan force son fennec à avoir la même alimentation qu’elle.. les conséquences sur l’animal sont dramatiques !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER