Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Des piqûres contre le diabète détournées pour maigrir : « je vais agresser les influenceuses » fulmine un médecin dans TPMP

Publié par La rédaction le 13 Déc 2023 à 9:47

Un phénomène inquiétant se répand en France depuis quelque temps. En effet, des personnes désireuses de perdre du poids utilisent un médicament initialement destiné aux personnes diabétiques. Mais cela n’est pas sans conséquences comme l’a expliqué dans TPMP Sydney Ohana, chirurgien esthétique.

À lire aussi : Une influenceuse fait croire qu’elle donne le sein à l’enfant de sa sœur : Raymond Aabou sort de ses gonds dans TPMP

Des influenceuses font la promotion de piqûres contre le diabète pour maigrir

Bien des gens en France cherchent à perdre du poids. Les taux d’obésité explosent et la minceur n’a jamais été une préoccupation si importante dans une société où l’image prend beaucoup de place.

Aussi, depuis quelque temps, des influenceuses font la promotion d’un médicament contre le diabète qui a pour effet secondaire de faire perdre significativement du poids. Problème ? Tout d’abord, on ne prend pas un médicament sans avis médical et si aucune pathologie ne le justifie. Second problème, cela provoque des ruptures de stock dans les pharmacies pour les personnes malades qui en ont réellement besoin.

Dans TPMP le 12 décembre dernier, Sydney Ohana, chirurgien esthétique, est venu dénoncer avec ferveur cette situation : « Je vais agresser les influenceuses… Les influenceuses se sont servies de ce nouveau médicament sans tenir compte des effets secondaires !! »

Un problème de santé publique qui inquiète

Ces piqûres contre le diabète aussi beaucoup de risques d’effets secondaires autres que la perte de poids qui est recherchée :

  • des troubles gastro-intestinaux
  • des risques de déshydratation
  • des pancréatites
  • des hypoglycémies
  • des tumeurs du pancréas et de la tyroïde

De plus, ce médicament est remboursé par la sécurité sociale. Un problème économique majeur lorsqu’on consomme ce traitement sans en avoir besoin. Ajoutons à cela les pénuries causées par l’engouement pour ce médicament qui font courir des risques vitaux aux personnes atteintes de diabète.

La question se pose : sommes-nous en train de confier notre santé et notre corps aux influenceurs(euses) des réseaux sociaux ? Mais aussi, pourquoi certains médecins acceptent-ils de prescrire ce médicament sans raison autre que la perte de poids ?

Qu’en pensez-vous ?

À lire aussi : Une intelligence artificielle se fait passer pour une influenceuse

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.