Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Alain pèse 300 kg et est bloqué chez lui à cause de son poids : « Ils attendent que je décède » !

Publié par Lucie le 19 Juil 2020 à 13:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un quinquagénaire résidant à Perpignan est victime d’obésité morbide. Prisonnier de son propre corps, il attend impatiemment qu’on le délivre de son logement. Une intervention pour l’aider devait avoir lieu ces jours-ci mais elle a été reportée au mois de septembre.

La suite après cette publicité

Victime d’obésité morbide

Bloqué dans son appartement à Perpignan, Alain, âgé de 52 ans est victime d’obésité morbide. Pesant entre 250 et 300 kg, le quinquagénaire n’est plus capable de se relever. Celui-ci est couché à même le sol d’une pièce délabrée, envahie par des restes de nourritures et de bouteilles vides. Il attend qu’on vienne le sauver mais malheureusement, l’intervention qui devait avoir lieu ce jeudi 16 juillet 2020 a été reportée au mois de septembre.

La suite après cette vidéo

En réalité, Alain est atteint de stagnation lipidienne très sévère ainsi que d’obésité morbide, relate l’Indépendant. S’il a de la chance de partager son logement avec son frère Jean-Claude, celui-ci est incapable de l’aider. Il essaye de faire de son mieux en lui apportant de la nourriture, des serviettes humides pour se nettoyer et à boire.

La suite après cette publicité

Selon le témoignage d’Alain, l’enfer aurait débuté alors qu’il n’était encore qu’un adolescent. À seulement 17 ans, il a été victime d’un grave accident de voiture qui l’a privé d l’usage d’une main. De plus, il aurait également souffert de graves brûlures au niveau des jambes. Mais c’est surtout après le décès de ses parents qu’Alain aurait « sombré d’un coup ». Son frère raconte : « des années dans ce mal que l’on ne sait pas d’où il vient ». Aujourd’hui, Alain souhaite qu’on le sauve : « qu’ils m’emmènent. Qu’ils me sortent de là. Mais ils disent qu’ils ne peuvent rien faire en raison de ma forte corpulence ».  

À lire aussi : Port du masque obligatoire : la date a changé et se rapproche !

Il attend qu’on vienne le délivrer de son appartement

La suite après cette publicité

Malheureusement, il n’est pas facile de venir en aide au quinquagénaire. Il s’avère être suivi par un médecin du conseil départemental et par tous les services (préfecture, mairie etc…). Beaucoup de personnes se sont mobilisées pour l’aider. Cependant, les deux frères, dont l’immeuble a fait l’objet d’un arrêté d’insalubrité, auraient refusé d’ouvrir leur porte. Tous deux ont une peur irrationnelle du monde médical depuis la mort de leurs parents. Mais un beau matin, trois policiers se seraient présentés à leur domicile pour le prévenir qu’il pourra être sorti de son appartement. Ce dernier a fini par accepter de se rendre dans un centre de soins.

À lire aussi : Coronavirus : Olivier Véran annonce une terrible nouvelle…

« Ils attendent que je décède »

La suite après cette publicité

Le patient devra être sorti en position couchée. Une de ses fenêtres devra sans doute être cassée pour qu’il puisse passer. De plus, l’hôpital de Perpignan ne bénéficie d’aucune structure adaptée pour l’accueillir. Par conséquent, Alain devra aller se faire soigner à Montpellier. Pour lui porter secours, six pompiers seront nécessaires, sans compter les techniciens, les médecins et tout le matériel. L’indépendant explique : « le plancher déjà fatigué menace de s’effondrer sous tant de poids. Il apparaît donc nécessaire d’étayer l’étage par le garage et ce, par une entreprise spécialisée ». Résultat, en pleins congés d’été, aucune entreprise ne semble disponible.

Une nouvelle très difficile à accepter pour Jean-Claude : « si on attend trop, mon frère va mourir le pauvre. Je vais le retrouver un jour comme ça. Ils vont le laisser crever là, par terre, comme un chien ». Pour Alain aussi la nouvelle fut terrible : « Ils attendent que je décède, comme ça, ce sera sans doute plus simple ». Selon le degré de gravité, un malade souffrant d’obésité morbide perd entre 8 et 15 ans d’espérance de vie.

À lire aussi : Coronavirus: grosse inquiétude au sujet des personnes obèses ou en surpoids

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.