Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Voici ce qui se passe quand vous donnez une fessée à votre enfant

Publié par Manon CAPELLE le 18 Avr 2021 à 5:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

D’après une nouvelle étude, la fessée peut altérer le développement cérébral des enfants. Les chercheurs d’Harvard ont mis en évidence que cette pratique n’est pas bonne pour les plus jeunes.

fessée enfants

>>> À lire aussi : Faut-il éviter d’embrasser ses enfants sur la bouche ? Des psychiatres répondent

La fessée n’est pas bonne pour les enfants

Des chercheurs de l’université d’Harvard ont étudié pour la première fois le lien entre la fessée et le développement du cerveau des enfants. Leurs conclusions font écho à ce que les études indiquent depuis des années : la fessée n’est pas bonne pour les enfants.

« Nous savons que les enfants dont les familles ont recours aux châtiments corporels sont plus susceptibles de souffrir d’anxiété, de dépression, de troubles du comportement et d’autres problèmes de santé mentale. Mais, beaucoup de gens ne considèrent pas la fessée comme une forme de violence », explique la chercheuse Katie McLaughlin.

De plus, elle précise que « dans cette étude, nous avons voulu examiner s’il y avait un impact de la fessée au niveau neurobiologique, en termes de développement du cerveau ».

>>> À lire aussi : Ces enfants tueurs ont commis des actes épouvantables

Une forme de maltraitance

Dans l’étude, les chercheurs expliquent : « Il n’y avait pas de régions du cerveau où l’activation aux visages effrayants par rapport aux visages neutres différait entre les enfants qui avaient été maltraités et ceux qui avaient reçu une fessée ».

De son côté, la directrice de l’étude explique : « Bien que nous puissions ne pas conceptualiser le châtiment corporel comme une forme de violence, en termes de réaction du cerveau d’un enfant, ce n’est pas si différent de la maltraitance. C’est plus une différence de degré ».

Comme de plus en plus de recherches montrent que la fessée n’est pas seulement inutile mais aussi potentiellement dangereuse, les parents pourraient vouloir reconsidérer la fessée comme méthode de discipline. C’est ainsi le message que souhaite faire passer les chercheurs de l’étude.

>>> À lire aussi : Cette femme donne naissance à des jumeaux à l’âge de 64 ans et perd la garde de ses enfants

0