Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 et anti-inflammatoires : danger ? Peut-être pas…

Publié par Manon CAPELLE le 09 Mai 2021 à 19:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Durant cette pandémie, certains scientifiques suspectaient les anti-inflammatoires, dont l’ibuprofène, d’aggraver l’infection du Covid-19. Une étude a été menée pour déterminer l’impact de ces anti-inflammatoires. 

covid-19 ibuprofene aggrave pas infection

>>> À lire aussi : Covid-19 : Le vaccin Pfizer est-il efficace contre les variants inquiétants ?

L’ibuprofène n’aggrave pas l’infection au Covid-19

Une étude britannique a été menée pour déterminer l’impact des anti-inflammatoires, dont l’ibuprofène, sur l’infection au Covid-19. Cette dernière a été publiée dans la revue médicale The Lancet Rheumatology, ce samedi 8 mai.

Les auteurs de l’étude ont analysé les données de 72 000 patients atteints du Covid-19. Parmi ces malades, 4 211 d’entre eux avaient pris de l’ibuprofène avant leur hospitalisation. Ainsi, l’étude démontre que la proportion de décès est similaire chez les patients qui en ont pris et ceux qui n’en ont pas ingéré.

Le professeur Ewen Harrison a expliqué : « L’utilisation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens n’est pas associée à une augmentation de la mortalité ou de la gravité du Covid-19. » Puis, il ajoute : « Nous avons maintenant une preuve nette que les anti-inflammatoires peuvent être utilisés en toute sécurité chez les patients qui ont le Covid-19. »

>>> À lire aussi : Covid-19 : un épidémiologiste fait des prévisions plutôt encourageantes face à l’été qui arrive !

Cette étude a des limites

Les craintes à propos de l’utilisation des anti-inflammatoires avaient commencé dès le début de la pandémie. En effet, ces craintes étaient animées car plusieurs familles de médicaments étaient suspectées d’aggraver l’infection.

En mars 2020, le ministre de la Santé, Olivier Véran, déclarait sur Twitter : « La prise d’anti-inflammatoires (ibuprofène, cortisone) pourrait être un facteur d’aggravation de l’infection » au Covid-19.

Ainsi, grâce à cette étude britannique, il est démontré que l’ibuprofène n’aggrave pas l’infection. Seulement, les chercheurs s’accordent à dire que cette étude a des limites. En effet, ils prennent en compte le fait qu’ils ne savent pas pendant combien de temps les malades avaient pris des anti-inflammatoires, ni s’ils les prenaient sur le long terme.

>>> À lire aussi : Covid-19 : Bientôt un vaccin Made in France efficace contre les variants ?

0