Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Covid-19 : Pourquoi les personnes vaccinées peuvent encore être infectées ?

Publié par Manon CAPELLE le 28 Avr 2021 à 7:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La campagne de vaccination s’accélère en France, où déjà 14 297 308 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin. Cependant, pourquoi les personnes vaccinées peuvent encore être infectées par le Covid-19

covid-19 personnes vaccinées infectées

>>> À lire aussi : Covid-19 : Ce nouveau vaccin qui pourrait bientôt arriver en France 

Pourquoi les personnes vaccinées peuvent encore être infectées par le Covid-19 ?

La vaccination est présentée comme le principal moyen pour un retour à la normale. Cependant, cela ne signifie pas qu’il s’agit d’un remède miracle. Pourquoi les personnes vaccinées peuvent encore être infectées par le Covid-19 ?

Plusieurs raisons permettent d’expliquer que des personnes vaccinées se retrouvent porteuses du Covid-19. D’abord, les vaccins à ARN messager, comme ceux de Pfizer et Moderna, mettent entre 12 et 15 jours pour que les premiers anticorps apparaissent. Les personnes ayant reçu une première injection doivent rester prudentes, pour ne pas se faire contaminer par le virus.

Ensuite, les vaccins permettent essentiellement de ne pas contracter des formes graves de la maladie. Ainsi, il est possible de contracter le Covid-19 après les deux injections. Comme le rappelle Anne-Claude Crémieux, professeure de maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Louis de Paris : « Les vaccins à ARN messager (…) apportent une protection de 90% contre les formes symptomatiques de la maladie, et de 80% contre les formes asymptomatiques » .

>>> À lire aussi : Vaccinés d’une double dose, ces résidents d’EHPAD attrapent quand même le Covid-19

De nombreux facteurs qui expliquent cette contamination malgré le vaccin

Les personnes vaccinées peuvent être infectées pour d’autres raisons encore. Il y a également l’existence des variants, dont certains semblent plus résistants aux vaccins. En effet, Anne-Claude Crémieux explique : « On sait aujourd’hui que même s’ils restent très efficaces contre lui, les vaccins à ARN messager voient leur capacité neutralisante diminuée par le variant dit sud-africain » .

Aussi, la durée de la protection conférée par les vaccins reste encore mal connue. Alors, les personnes qui ont reçu les deux doses de vaccin peuvent contracter le Covid-19 une fois les effets du vaccin disparus.

Le docteur Paul Loubet admet : « On manque de recul sur la durée de la protection vaccinale, car les premiers pays concernés n’ont commencé leur campagne qu’en décembre dernier. Le laboratoire Pfizer a récemment communiqué sur une très bonne efficacité de son vaccin six mois après l’injection, mais l’immunité sera très probablement plus longue » .

>>> À lire aussi : Covid-19 : et si les vaccins ne suffisaient pas à mettre fin à la pandémie ?

Source : France Info 
close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail