Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Covid-19 : Ce nouveau vaccin qui pourrait bientôt arriver en France

Publié par Sacha Jouanne le 18 Avr 2021 à 14:30

Pour le moment, le vaccin Russe Spoutnik V contre la Covid-19 n’a pas été autorisé par les autorités sanitaires européennes. Mais dans l’attente de son autorisation, le président du conseil régional de la région PACA, Renaud Muselier a précommandé 500 000 doses de ce vaccin.

vaccination-spoutnik-france

>>> A lire aussi : Vaccin Moderna : La mauvaise nouvelle qui vient de tomber

Le président du conseil régional du PACA a précommandé 500 000 doses de Spoutnik V

« J’ai fait une précommande de 500.000 doses de Spoutnik V » . Voici ce qu’a annoncé le président du conseil régional du PACA, Renaud Muselier au micro de RTL, ce mercredi 14 avril. Cependant, ce vaccin contre la Covid-19 n’est pour le moment pas autorisé par l’Union européenne. Renaud Muselier est alors dans l’attente de cette autorisation pour recevoir cette commande. Mais ce n’est pour le moment pas à l’ordre du jour.

La volonté du président du PACA est d’anticiper la campagne de vaccination dans sa région. « Si vous ne les précommandez pas vous ne risquez pas d’en avoir ! » , a déclaré Renaud Muselier avant d’ajouter. « Il faut les autorisations européennes et donc j’attends ces autorisations. Mais si je m’inscris sur la liste alors je serai un des premiers à recevoir les vaccins disponibles » .

Concernant l’efficacité de ce vaccin, des résultats ont été publiés dans la revue médicale The Lancet montrant que Spoutnik V est efficace à 91,6% contre les formes symptomatiques de la Covid-19.

Le vaccin russe, un outil de « propagande »

Pour le moment, de nombreux pays ont autorisé l’utilisation du vaccin Spoutnik V dans leur territoire. Il y a bien évidemment la Russie mais aussi l’Argentine, la Serbie, la Hongrie ou encore l’Inde. Mais ces derniers jours, nous avons appris que l’Allemagne a décidé de débuter les discussions avec les Russes pour l’achat de leur vaccin contre la Covid-19. Cependant, le pays devra tout de même attendre le feu vert de l’Union européenne.

En France, Spoutnik V a suscité beaucoup de débats mais le gouvernement n’a jamais montré sa volonté de se procurer ce vaccin. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian l’avait même qualifié d’outil de « propagande » au micro de France Info en mars dernier.

>>> A lire aussi : Covid-19 : et si les vaccins ne suffisaient pas à mettre fin à la pandémie ?