Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

« Dernier cunni » : Comment un cunnilingus peut-il vous tuer !

Publié par Romane TARDY le 11 Sep 2020 à 7:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Vous ne le croirez peut-être pas mais le cunnilingus peut être fatal. Dans certains cas rares, cette pratique sexuelle peut être un vrai danger. On vous dit tout.

A lire aussi : Que se passe t-il quand vous ne faites pas l’amour pendant un mois ?

Le cunnilingus peut être mortel !

Tout le monde connaît le cunnilingus, cette pratique sexuelle très appréciée des femmes et excellente pour lâcher prise. Il participe à une sexualité épanouie, qui est bonne pour l’organisme. Toutefois, le cunnilingus peut s’avérer dangereux voire mortel. 

Anouk Perry, journaliste, s’est penchée sur la question. Elle a lu qu’en Angleterre, 18 décès de femmes en 20 ans sont dû à un cunnilingus qualifié de « soufflant » . Normalement, l’homme souffle dans le vagin de sa partenaire pour augmenter ses sensations mais cela peut aussi poser problème. Cela concerne notamment les femmes enceintes car leurs vaisseaux sont dilatés. « Le problème, c’est qu’une femme enceinte a des vaisseaux utérins dilatés et des bulles d’air peuvent passer dans la circulation et causer une embolie mortelle pour elle et pour le bébé » , a-t-elle lu dans une BD sur le sujet.

Les cas sont très rares !

Cela arrive dans des cas très rares et quand le partenaire souffle trop fort. Elle évoque alors le cas d’une femme qui se serait effondrée après que son partenaire ait soufflé trop fort et serait morte 35 minutes plus tard. Ce n’est donc pas le cunnilingus en lui-même qui est dangereux mais bien souffler trop fort. Même si la personne survit, cela peut quand même provoquer une pneumopéritoine, des douleurs abdominales, des convulsions voire un coma. Soyez alors prudent quand vous effectuez cette pratique sexuelle et tout ira bien. Vous pourrez même peut-être monter au septième ciel !

A lire aussi : Masturbation : il existe un immense « fossé masturbatoire » entre hommes et femmes

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0