Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Un enfant de 2 ans meurt en quelques heures à cause d’une terrible maladie

Publié par Mathilde le 22 Août 2023 à 22:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le dimanche 18 juin, un enfant âgé de 2 ans est décédé d’une méningite de type Y. Les parents du petit garçon emporté par la maladie, ont témoigné.

>>>À lire aussi : Laëtitia Milot, en larmes, annonce la terrible nouvelle sur sa maladie

Une terrible maladie

Le 18 juin dernier, Benoît, Laëtitia et leurs trois enfants, s’apprêtaient à partir en direction du zoo de Beauval. Mais leur petit-garçon, Yori avait de la fièvre : « Il faisait souvent de fortes poussées de fièvre quand ses dents sortaient ou qu’un virus traînait, donc nous avions l’habitude. Nous avons tenté de joindre SOS médecins, le 15, mais en vain… Ma femme a évoqué les urgences, mais j’ai écarté cette idée, car j’anticipais leur réponse face aux symptômes : un Doliprane et retour à la maison » a expliqué la famille auprès du média Le Point.

Rapidement, l’état de Yori se dégrade : « On entend des râles très bizarres. On s’arrête rapidement sur une aire d’autoroute. En l’examinant, j’ai constaté deux petites plaques brunes sur son corps ressemblant à des suçons. Sa bouche était bleue, très sèche. »

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
enfant 2 ans mort enfants maladie hôpital info actu
@canva

>>>À lire aussi : Bella Hadid : cette maladie qui lui gâche la vie, elle raconte

Une fin brutale pour l’enfant

Très inquiets pour leur petit-garçon, Benoît et Laëticia décident de se rendre à l’hôpital le plus proche : « À 15 h 37, on nous prend en charge et le médecin présent examine mon petit garçon. Elle pense à des piqûres d’insecte. Elle demande des examens sanguins puis part sur une autre urgence en attendant de recevoir les résultats. À 16 h 08, mon bébé a trois nouvelles taches qui apparaissent sur le nombril, le bras et la jambe. »

Environ deux heures après leur arrivée à l’hôpital, le diagnostic tombe. Le père de famille explique : « À 17 h 45, le médecin a contacté le Samu pour un transfert en hélicoptère jusqu’au CHU de Bron. Mon fils n’est jamais parti.« 

La maman de Yori a poursuivi : « Sur le parvis de l’hôpital, les infirmières reviennent nous chercher en nous disant de venir vite. Dans l’ambulance, je vois le médecin, deux doigts sur sa poitrine. Il attend qu’on soit là pour arrêter la réanimation cardiaque. Il arrête, la ligne s’aplatit. »

Le décès du petit-garçon

Après l’annonce du décès de son fils, Benoît a dû prévenir les deux autres enfants : « Nous avons composé avec nos contacts personnels au dévouement exceptionnel, nos proches, pour trouver des exutoires à notre douleur infinie. Signe de son malaise profond, mon fils de 4 ans a été hospitalisé en urgence au CHU de Grenoble le lendemain des obsèques, exprimant à sa façon toute sa douleur contenue. Son grand frère, lui, parle de sa culpabilité, de son incompréhension qui le rend fou, de l’illogique sens de la vie qui aurait dû le conduire à partir en premier ».

Abonnez vous à la Newsletter TDN

La maman a conclu : « Nos deux enfants, eux, ont tout de suite été de nouveau dans la vie. Notre responsabilité de parents est de veiller à ce qu’ils soient accompagnés dans ce deuil pour qu’il soit le moins traumatique pour eux.  Leur vie d’avant a explosé, nous les laissons s’exprimer sans tabou. Nous parlons de tout même si parfois ça nous arrache des larmes. »

Une triste histoire… En parallèle, découvrez cette maladie qui inquiète les scientifiques…

>>>À lire aussi : Amandine Pellissard : « Honnêtement, je m’en doutais » sa petite fille, atteinte d’une maladie infantile 

Source : CloserMag