Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Fin du pass sanitaire ? Gabriel Attal fait une grande annonce

Publié par Romane TARDY le 07 Oct 2021 à 14:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les Français aimeraient que le pass sanitaire cesse. Pourtant, le gouvernement ne semble pas du tout dans cette optique. En effet, Gabriel Attal a pris la parole à l’issue d’un nouveau conseil de défense pour annoncer que « l’heure de lever les contraintes n’est pas venue » .

Gabriel-attal

>>> A lire aussi : La première pilule qui soigne la Covid voit désormais le jour

Allègement du pass sanitaire ? Gabriel Attal répond

Alors que les chiffres épidémiques continuent de baisser en France et que certains départements connaissent des taux d’incidence très faibles, le gouvernement s’est réuni une nouvelle fois ce jeudi 7 octobre lors d’un conseil de défense. Gabriel Attal a comme à son habitude fait des annonces à la suite de cette réunion. Le porte-parole du gouvernement a confirmé la décrue de l’épidémie « avec un recul d’environ 15 % du taux d’incidence sur la semaine écoulée mais aussi en fonction du nombre de patients hospitalisés en soins critiques dans notre pays. Pour la première fois depuis début juillet, le taux d’incidence national est passé sous la barre des 50 pour 100 000 habitants » , a-t-il annoncé.

Malgré ces chiffres, Gabriel Attal ne venait pas avec de bonnes nouvelles. Si depuis plusieurs semaines, les rumeurs fusent autour de possibles allègements du pass sanitaire, en réalité il n’en est rien. « Nous devons la vérité aux Français : l’heure de lever les contraintes n’est pas venue » , a annoncé Gabriel Attal. Après avoir consulté le Conseil scientifique, qui a appelé à la prudence, le gouvernement a choisi de ne pas changer les règles du pass sanitaire : « Si adaptation du pass il devait y avoir, elle ne saurait être envisagée avant le 15 novembre » , a-t-il affirmé.

Troisième dose et tests payants : la nouvelle stratégie du gouvernement

Cette méfiance du gouvernement s’explique notamment par l’arrivée de la saison hivernale, « période traditionnellement plus propice à la circulation de l’épidémie » . Par ailleurs, dans certains départements, comme Les Pays de la Loire et l’Aude, l’épidémie ne recule plus. Gabriel Attal est également revenu sur la situation inquiétante en Guyane, où le taux de vaccination reste très faible.

La lutte contre le Covid-19 va évoluer sur d’autres points. En effet, les nouvelles armes du gouvernement pour éviter un retour en force de l’épidémie cet hiver sont la troisième dose et les tests payants. Si l’un va permettre d’immuniser davantage les personnes à risques, l’autre a pour objectif de pousser les plus récalcitrants à se faire vacciner car ils ne pourront plus faire de tests sans ordonnance.

>>> A lire aussi : Vaccin Moderna : la très mauvaise nouvelle annoncée

0