Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : une nouvelle découverte très inquiétante pour l’hiver qui ne présage rien de bon

Publié par Manon CAPELLE le 25 Oct 2020 à 14:40
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les virus respiratoires se transmettent plus facilement l’hiver, avec des températures froides. Ainsi, cela va de même pour le coronavirus. En effet, le froid favorise la transmission du Covid-19. 

froid favorable transmission covid-19 coronavirus

>>> À lire aussi : Courges amères : attention, certaines courges sont extrêmement toxiques, l’ANSES alerte !

Le froid favorise la transmission du coronavirus

Depuis plusieurs semaines, la circulation du Covid-19 s’intensifie. Les températures basses enregistrées depuis fin septembre sont certainement responsables de l’augmentation des transmissions. 

« Le premier accélérateur ça a été le brassage de la population et le relâchement des mesures barrières cet été, les rentrées universitaires avec les étudiants », a expliqué Christophe Rapp, infectiologue à Paris.

Ainsi, il poursuit : « On entre aujourd’hui à l’heure d’hiver et fin septembre, il y a eu en Europe globalement une météo un peu plus fraîche, et on sait que chez les virus à transmission respiratoire, dès que la température baisse, la transmission est facilitée. Cela peut expliquer un peu l’accélération début octobre que l’on constate dans toute l’Europe. »

>>> À lire aussi : Covid-19: Jean Castex annonce une terrible nouvelle pour novembre

« C’est là où le virus se transmet »

L’augmentation du nombre de patients hospitalisés a été enregistrée, passant de 4204 la semaine du 21 au 27 septembre, à 7530 pour la semaine du 12 au 18 octobre. De plus, le taux de positivité des tests est passé de 5% en septembre à 15,1% d’après le dernier bilan de vendredi.

En effet, les virus respiratoires, dont le Covid-19, se transmettent plus durant l’hiver. Lors de cette saison, « les gens sont en milieu confiné de façon évidente, c’est quand même moins l’époque des terrasses », explique le médecin.

« Comme les autres virus respiratoires, en période d’hiver, on vit plus en zone confinée. On se met à l’intérieur, on est plus nombreux et c’est là où ce virus se transmet« , décrit alors Arnaud Fontanet, épidémiologiste et membre du Conseil scientifique.

>>> À lire aussi : Didier Raoult au plus mal : l’Agence du médicament prend une décision radicale sur l’hydroxychloroquine

0