Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Deltacron : Une fusion entre Omicron et Delta découverte à Chypre !

Publié par Céline le 10 Jan 2022 à 10:59
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Mauvaise nouvelle, il semblerait que des scientifiques aient détecté des cas de Covid combinant Delta et Omicron.

Alors que d’autres affirmeraient qu’il ne s’agit que d’une fausse alerte liée à une erreur de laboratoire, l’auteur de ce nouveau variant affirme la découverte ce dimanche 9 janvier 2022.

Une fusion entre Omicron et Delta un variant Deltacron découvert à Chypre !

Image Pixabay

>> A lire aussi : Omicron : cette décision du gouvernement qui pourrait tout faire basculer

Un variant Deltacron découvert à Chypre !

Voici le nouveau mot clé actuellement le plus utilisé sur le Twitter français ! Deltacron. Ceci depuis le dimanche 9 janvier où un professeur de l’Université de Chypre a assuré avoir découvert un tout nouveau variant du virus Covid-19. Pour ce scientifique, il s’agirait d’une combinaison entre Delta et Omicron, d’où le nom attribué.

Leondios Kostrikis, patron du laboratoire de biotechnologie et de virologie moléculaire de l’université, a déclaré ce vendredi à la chaîne locale Sigma TV qu’il y avait présentement des co-infections par Omicron et Delta. Et il est également certain d’avoir trouvé un variant qui est une combinaison des deux.

>> A lire aussi : Covid-19 : attention ! Un nouveau symptôme du variant Omicron vient d’apparaître…

L’identification formelle des deux signatures génétiques

La découverte a donc été nommée Deltacron​. Étant l’identification de signatures génétiques parfaite de type omicron dans les génomes delta. L’équipe de Chypre affirme avoir, pour l’heure, identifié 25 cas de Deltacron. De plus, l’analyse statistique démontre que l’infection combinée est beaucoup plus présente chez les patients hospitalisés pour la Covid-19 que chez les patients non hospitalisés.

Néanmoins, certains scientifiques ont souhaité exprimer leur désaccord face à l’existence de ce variant. Pour eux, les séquences génétiques ont l’air de ressembler aux résultats d’une contamination entre plusieurs échantillons. Le virologue Tom Peacock, de l’Imperial College de Londres, a pointé du doigt que les 25 séquences génétiques mises en ligne par les Chypriotes ne sont pas toutes présentes au même endroit au sein de l’arbre phylogénétique de GISAID. Qui n’est d’autres qu’une sorte d’arbre généalogique des variants. Il assure également que la découverte d’un variant est beaucoup plus crédible si elle est observée dans plusieurs laboratoires plutôt qu’un seul.

>> A lire aussi : Covid-19 : Un nouveau variant prêt à succéder à Omicron ? 

Source : LeFigaro
close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0