Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

La polio de retour ? Un cas a été détecté

Publié par Céline le 22 Juil 2022 à 19:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un jeune américain, non vacciné, est tombé gravement malade après avoir été infecté par la polio. Il aurait attrapé la maladie auprès d’un homme qui venait de voyager à l’étranger.

 

Les vidéos du jour à ne pas manquer

États-Unis : premier cas de polio détecté depuis presque 10 ans

Ce jeudi 21 juillet 2022, les autorités sanitaires des États-Unis ont annoncé qu’un jeune américain non-vacciné avait contracté la polio. Il s’agit du premier cas depuis près de dix ans dans ce pays.

Résidant à 48 kilomètres au nord de Manhattan, l’homme a ressenti les premiers symptômes il y a environ un mois. Désormais, il souffre de paralysie partielle. Selon le communiqué, l’homme n’a pas voyagé récemment et aurait donc contracté la maladie aux États-Unis.

Visiblement, son cas serait dû à « une chaîne de transmission venant d’un homme vacciné avec un antipoliomyélitique oral ». Aux États-Unis, ce vaccin, à vecteur viral, ne serait plus utilisé depuis les années 2000. Néanmoins, le voyageur a très bien pu le recevoir à l’étranger. Avant de lui-même contaminer, avec une souche virale atténuée, d’autres personnes non-vaccinées.

Le mois dernier, l’OMS avait déjà indiqué qu’un type de poliovirus dérivé du vaccin antipoliomyélitique oral était susceptible d’entraîner des contaminations. Notamment après que le virus a été détecté dans des échantillons d’eaux usées de Londres.

États-Unis Un cas de polio détecté pour la première fois depuis 2013

Les contaminations ont décliné depuis 1950

Il faut savoir que la polio est une maladie virale extrêmement infectieuse. Elle touche généralement les enfants de moins de 5 ans. Mais dans le monde, les cas ont diminué de 99 % depuis 1988. À l’époque, cette maladie était encore endémique dans 125 pays.

Aux États-Unis, les contaminations avaient fortement décliné à la fin des années 1950. Ainsi qu’au début des années 1960. Spécifiquement grâce au développement d’un vaccin. En 2013, les autorités avaient recensé un cas chez un enfant de 7 mois. Ce dernier venait de quitter l’Inde pour s’installer dans le pays. Mais la dernière infection naturelle sur le territoire date de 1979.

0