Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Vaccins : la mauvaise nouvelle du gouvernement qui vient de tomber

Publié par Céline le 27 Juin 2022 à 9:21
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le Pr. Alain Fischer, « Monsieur Vaccins  » du gouvernement, a souhaité lancer un appel aux 8,5 millions de Français éligibles qui n’ont pas encore reçu le deuxième rappel. Il leur demande de se rendre le plus rapidement possible dans leur pharmacie ou chez leur généraliste.

Selon ses propos, transmis dans le Journal du Dimanche, c’est le seul moyen pour cette catégorie de la population de faire face à la septième vague de l’épidémie de Covid-19 qui arrive à grands pas.

Les vidéos du jour à ne pas manquer
Monsieur vaccin du gouvernement appelle les plus de 60 ans à recevoir leur second rappel

Pixabay

Le niveau de protection de la population n’est plus optimal

« Monsieur Vaccins  » du gouvernement français est formel ! Malgré l’effet cumulatif des injections et des infections, il s’avère que le niveau de protection de la population n’est plus optimal. Par ailleurs, Alain Fischer assure que les vaccins restent sûrs et qu’il n’y a pas plus d’effets secondaires avec la quatrième dose.

Il affirme également que les données ont révélé qu’avec une quatrième dose, le taux d’anticorps neutralisants remonte à un niveau similaire qu’après la troisième. Ce qui permet de protéger des formes graves à plus de 90 % pour quelques mois. « Une piqûre deux fois par an, ce n’est tout de même pas si terrible que cela !  »

Quatre nouveaux vaccins devraient apparaître en automne

Comme vous le savez certainement, depuis le début de l’été, la France, comme d’autres pays européens, a replongé dans une nouvelle vague. Cette fois, celle-ci est portée par de nouveaux sous-variants de la famille Omicron, le BA.4 et aussi et surtout le BA.5.

Pour « Monsieur Vaccins « , ces campagnes de vaccination à répétition ne signifient aucunement qu’il y a eu un échec des vaccins à ARN messager. Au contraire même ! Selon le professeur, cela signifie qu’ils ont eu un « immense succès, même s’il reste imparfait  » . Le professionnel de la santé conclu d’ailleurs en espérant que l’arrivée de quatre nouveaux vaccins à l’automne soit en mesure de réduire le risque d’une vague importante, occasionnée par ces nouveaux variants.

Source : Capital
0