Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Vaccin : Cette grande annonce qui vient de tomber

Publié par Romane TARDY le 24 Juin 2022 à 11:39
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’épidémie de Covid-19 est repartie. Le nombre de cas recensés par jour remonte en flèche avec la propagation des variants BA.4 et BA.5. Le vaccin est donc de nouveau au centre des débats. L’Agence européenne des médicaments a alors pris une grande décision.

Un nouveau vaccin approuvé

Alors qu’une septième vague semblerait commencer suite à l’augmentation de près de 50% des nouveaux cas cette semaine, le vaccin revient au centre des discussions. La question de la quatrième dose pour tous pourrait donc se poser. Pour le moment, le scénario envisagé concernerait davantage les personnes fragiles et la période de l’automne.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Toutefois, l’Agence européenne des médicaments a préféré prendre les devants. En effet, ce jeudi 23 juin, elle vient d’approuver le vaccin franco-autrichien Valneva pour les personnes âgées de 18 à 50 ans. Cela peut paraitre étonnant si ce sont les personnes fragiles et donc souvent âgées qui doivent être davantage vaccinées. En réalité, le but de ce vaccin est surtout de convaincre les plus réticents avec un produit de vaccination bien différent des précédents.

En effet, ce n’est pas un vaccin à ARN Messager. Il est à virus inactivé, une composition plus classique. Il contient « le virus ou la bactérie porteur de la maladie, ou un très semblable à celui-ci » mais sans les éléments dangereux, détruits à l’aide de « produits chimiques, de chaleur ou de rayonnements » . Avec son injection, le virus ne parvient pas à provoquer la maladie.

Un outil de lutte contre Omicron

De plus, Valneva pourrait également s’avérer plus efficace face à Omicron et ses sous-variants que les vaccins à ARN Messager. En début d’année, les résultats d’une étude préliminaire du laboratoire auraient montré que les anticorps après trois doses du sérum Valneva neutraliseraient le variant Omicron. Sur les 30 échantillons injectés, la totalité a présenté des anticorps pouvant lutter contre le virus initial et le variant Delta et 26 contre Omicron.

Si Valneva est accepté pour être mis sur le marché, il deviendra le sixième vaccin recommandé chez les adultes dans l’Union européenne. Le dernier en date était Novavax. La Commission européenne va donc examiné cette recommandation. Valneva a dévoilé dans un communiqué que « une décision sur la demande d’autorisation de mise sur le marché pour VLA2001 en Europe est attendue prochainement » .

Par ailleurs, d’autres nouveaux vaccins sont aussi en train d’être produits. Moderna a notamment assuré que son nouveau vaccin en attente de validation serait efficace contre les sous-variants d’Omicron BA.4 et BA.5. Il pourrait arriver à l’automne.

Au même moment, une étude sur l’efficacité des vaccins est tombée. Basé sur 185 pays, cette étude britannique publiée ce vendredi dans The Lancet Infectious Diseases affirme que la vaccination aurait permis d’éviter 19,8 millions de morts au cours de la première année suivant l’arrivée de la vaccination (du 8 décembre 2020 au 8 décembre 2021).

Espérons alors que Valneva viendra faire augmenter ce chiffre !

0