Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Après une érection de 4 heures, cet homme apprend l’impensable !

Publié par Manon CAPELLE le 06 Juil 2020 à 14:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En examinant un patient qui avait contracté le coronavirus, les médecins ont détecté un cas de priapisme. C’est une érection qui dure durant plusieurs heures. L’équipe médicale pense qu’il pourrait y avoir un lien de causalité. 

La suite après cette publicité
coronavirus homme érection priapisme

>>> À lire aussi : Michael Schumacher : terribles révélations sur son état de santé…

Un homme a un cas de priapisme, une érection de plusieurs heures

La suite après cette vidéo

La revue The American Journal of Emergency Medicine a publié une étude où un cas est particulièrement intriguant. Ce patient âgé de 62 ans a été admis aux urgences pour un syndrome de détresse respiratoire aiguë. Deux jours avant, son médecin lui avait prescrit des antibiotiques, peu alerte sur la situation sanitaire actuelle.

La suite après cette publicité

Alors, le patient a été placé sous respiration et il était atteint de chute de tension nécessitant des injections en intraveineuse. L’homme âgé de 62 ans a alors subi une batterie d’examens pour en savoir plus sur son état.

Les soignants ont remarqué que le patient était atteint de priapisme, une érection durant jusqu’à plusieurs heures. C’est un problème très douloureux et dangereux, qui nécessite une intervention chirurgicale en urgence.

>>> À lire aussi : Covid-19 : la terrible découverte de l’OMS qui vient de tomber sur la transmission

La suite après cette publicité

Un lien entre le coronavirus et le priapisme?

Pour ce patient, son érection a duré plus de quatre heures, malgré l’aide de packs de glace. Finalement, l’aspiration du sang sous anesthésie locale a démontré la présence de caillots de sang noir. Cela est caractéristique du priapisme à flux réduit.

Finalement, ce patient s’en est bien sorti. Après une extubation sans complication après 14 jours à l’hôpital, l’homme a pu rentrer chez lui sans autre signe de priapisme. 

La suite après cette publicité

Toutefois, ce n’est pas la première fois qu’un cas de priapisme est détecté chez un patient ayant contracté le coronavirus. Les médecins indiquent alors : « De fait, les patients atteints de Covid présentent la présence simultanée de tous les éléments de la triade de Virchow, favorisant la thrombose. »

>>> À lire aussi : Sécurité sociale : l’arnaque de ce médecin lui a rapporté une somme colossale

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.