Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Vaccins : Cette mauvaise nouvelle qui pourrait relancer dangereusement l’épidémie

Publié par Gabrielle le 09 Nov 2021 à 9:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que la vaccination semblait être l’arme la plus efficace pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, son efficacité semble baisser au fil du temps. Selon une récente étude, la protection des vaccins chuterait radicalement seulement quelques mois après les deux doses.

>>> A lire aussi : Pfizer/Moderna : L’inquiétante nouvelle révélée par une étude française

L’immunité conférée par le vaccin diminue avec le temps

Une récente étude menée chez près de 800 000 Américains, montre qu’en seulement 8 mois, l’efficacité des vaccins contre la contamination a diminué de moitié. Cette efficacité tombe déjà à 73% quatre mois après la deuxième injection.

Pour mener cette étude, les chercheurs se sont intéressés à 800 000 personnes dont environ la moitié était totalement vaccinée. L’enquête confirme dans un premier temps, que les personnes vaccinées ont moins de chances d’être contaminées par le Covid que les non-vaccinés.

Cependant l’efficacité des vaccins Pfizer, Moderna et Janssen tendent à diminuer avec le temps. L’étude menée entre mars 2021 et octobre 2021 montre une diminution radicale de leur efficacité. Celle-ci passe de 86,4 % à 13,1% pour Janssen; de 89,2 % à 58 % pour le Moderna et de 86,9 % à 43,3 % pour Pfizer.

Une protection contre les formes graves qui perdure

Les chercheurs se sont ensuite intéressés à la protection contre le risque de décès. Contrairement au risque de contamination, il n’y a pas de diminution de la protection contre le risque de décès, même plusieurs mois après la vaccination.

Cette protection est de 81,7 % pour les moins de 65 ans, tous vaccins confondus et de 71,6 % pour les plus de 65 ans. L’efficacité d’une double dose reste donc importante concernant les formes graves. En revanche, la baisse de l’immunité pourrait favoriser l’émergence de nouveaux variants, potentiellement plus dangereux.

Les résultats de cette étude tendent donc en faveur d’une troisième dose, notamment pour les personnes à risques. Une nouvelle dose permettrait de réactiver le système immunitaire et d’augmenter l’efficacité des vaccins contre la contamination.

efficacité vaccin

>>> A lire aussi : Vaccin : la 3e dose obligatoire dès la semaine prochaine ?

close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.