Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Erreur de vaccination : 56 patients obligés de vérifier qu’ils ont bien reçu leur dose

Publié par Pierrick le 27 Mai 2021 à 12:11
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le centre de vaccination de Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis) exige à 56 personnes vaccinées de réaliser une prise de sang afin de vérifier qu’elles sont bien immunisées.

Coronavirus : nouveau danger à cause des vaccins, Seine-Saint-Denis

>>> A lire aussi : Pass sanitaire, carnet de rappel numérique : dans quels lieux seront-ils obligatoires ?

56 personnes concernées par une prise de sang pour savoir si elles sont vaccinées

Le vendredi 14 mai, 56 personnes se sont faites vacciner au centre de Neuilly-sur-Marne, en Seine-Saint-Denis. A la suite d’un doute, ce centre a ordonné aux patients d’effectuer une prise de sang afin de savoir si elles ont bien reçu une dose du vaccin. En effet, une infirmière du centre était surmenée et doutait d’avoir bien injecté le vaccin.

Pour ce faire, le centre souhaite s’assurer que ce n’est pas seulement du sérum physiologique qui a atterri dans le corps des 56 vaccinés. Il faut savoir que ce sérum se compose d’un mélange entre une dose de vaccin et du sérum physiologique.

50 d’entre elles sont bien immunisées

Plus de peur que de mal pour cette infirmière. 50 personnes s’étant rendues au centre de vaccination de cette commune de Seine-Saint-Denis ont eu les résultats de leur prise de sang. Celle-ci confirme que les 50 personnes ont bien été immunisées en recevant la première dose du vaccin.

Cependant, le maire de la commune de Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), Zartoshte Bakthiari, a confié à Actu Seine-Saint-Denis que les six personnes restantes étaient « plus difficiles à joindre » et qu’elles ont été testées ce mardi 25 mai avec des résultats qui devraient tomber au plus tard aujourd’hui.

A noter que le maire était confiant quant aux résultats de la prise de sang des six autres personnes, expliquant que les autres personnes sont immunisées.

>>> A lire aussi : Vaccination : des problèmes cardiaques détectés, ce que l’on sait