Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Vaccin AstraZeneca : Une nouvelle inquiétante vient de tomber

Publié par Sacha JOUANNE le 23 Juin 2021 à 17:50
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En Inde, dans l’hôpital de la ville de Kochi, des médecins ont remarqué l’apparition d’une forme du syndrome de Guillain-Barré chez des personnes vaccinées avec AstraZeneca. Ce phénomène est un trouble neurologique qui est assez rare. Mais pour le moment, aucun lien n’a été établi entre le vaccin suédo-britannique et les symptômes observés.  

La suite après cette publicité
astrazeneca-vaccin-nouvelle-inquietante

>>> A lire aussi : AstraZeneca : Cette annonce choc qui vient de tomber

La suite aprés cette video

Le vaccin AstraZeneca fait encore débat

Le vaccin AstraZeneca contre la Covid-19 provoque de nombreux débats depuis sa mise sur le marché. Après les cas de thromboses, c’est un tout autre phénomène qui est en train de prendre de l’ampleur. En effet, des médecins de l’hôpital de la ville de Kochi en Inde ont déclaré avoir observé l’apparition d’une forme du syndrome de Guillain-Barré chez des patients qui ont reçu une dose du vaccin AstraZeneca.  

La suite après cette publicité

Dans ce centre hospitalier, sur environ 1,2 million de vaccinés avec le produit du groupe pharmaceutique suédo-britannique, seules sept personnes ont été concernées par ces troubles neurologiques rares. C’est une chose à prendre tout de même au sérieux car cette infection pourrait entrainer une paralysie quasi complète. Mais pour le moment, aucun lien n’a été établi entre l’apparition des symptômes du Guillain-Barré et le vaccin AstraZeneca

Un phénomène également observé en Angleterre

Cependant, ce n’est pas la toute première fois que des médecins ont observé ce phénomène. En effet, quatre cas similaires ont été signalés dans la ville de Nottingham en Angleterre où près de 700 000 personnes ont reçu le vaccin AstraZeneca.

La suite après cette publicité

Au total, parmi les onze cas identifiés, il a fallu attendre entre 10 à 20 jours après l’administration de la première dose du vaccin suédo-britannique pour que des symptômes proches du syndrome de Guillain-Barré apparaissent. Ces derniers se manifestent sous forme de picotements et des faiblesses dans les différents membres du corps. Mais pour le moment, sur des millions de personnes vaccinées, ces cas sont tout de même très isolés.

>>> A lire aussi : AstraZeneca : Un homme décède huit heures après la deuxième injection

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.