Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Sport : Cette nouvelle règle bientôt instaurée dans les écoles primaires !

Publié par Lucie le 05 Nov 2020 à 9:00

Afin de lutter contre la sédentarité chez les enfants, les organisateurs des JO de Paris 2024 et l’Éducation nationale font la promotion de la règle de « 30 minutes d’exercice par jour » dans les écoles primaires.

La règle de « 30 minutes d’exercice par jour »

La règle de « 30 minutes d’exercice par jour » va bientôt commencer dans certaines écoles primaires. L’inspecteur d’Académie de Créteil, Jean-Marc Serfaty, a indiqué que cette initiative lancée dès la rentrée dans l’académie de Créteil, va réellement débuter dans six écoles. Prochainement, en plus de Créteil, les académies de Poitiers, Toulouse, Montpellier, Besançon, Lyon, Réunion doivent mettre en place cette nouvelle règle.

L’idée des « 30 minutes d’exercice par jour » est d’utiliser préaux et espaces dans les écoles pour « courir, sauter, lancer, danser », explique Jean-Marc Serfaty. De plus, il a également ajouté que cette règle était également un moyen d’apaiser le climat de la classe.

À lire aussi : L’école la plus chère du monde : les internautes scandalisés par le prix de cette école

La sédentarité a été « aggravée » par le confinement

L’une des directrices du comité d’organisation des JO 2024, Marie Barsacq a expliqué que ces « 30 minutes d’exercice par jour » seront également le thème de la semaine olympique et paralympique qui se déroulera en février 2021. De plus, elle a ajouté que cette sédentarité a été « aggravée » par le confinement. Selon François Carré, cardiologue et médecin du sport, la sédentarité est « une bombe à retardement ». Ce professeur au CHU de Rennes a déclaré que « le surpoids et l’obésité qui envahit notre population, en particulier les enfants (15% en surpoids et 4% obèses contre 3% au total dans les années 60) ne dépend pas que de la malbouffe, cela dépend aussi de l’inactivité physique et de la sédentarité« . Il a également alerté sur la survenue de diabète de type 2 chez les ados de 15 ans alors qu’avant, cette pathologie n’apparaissait pas avant 40 ans.

D’ailleurs, il compare la sédentarité au tabac : « les gens ne se rendent pas compte que c’est dangereux. C’est comme il y a 60 ans, tout le monde fumait parce qu’on ne savait pas que c’était dangereux » . Pour éviter ce problème, il recommande aux enfants âgés entre 6 à 17 ans « au moins une heure d’activité physique par jour« .

Source : Europe 1

À lire aussi : Hommage à Samuel Paty: ce que le gouvernement a tenté de dissimuler…