Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Vaccin anti-Covid : un nouveau scandale sur le point d’éclater

Publié par Celine Spectra le 04 Oct 2022 à 11:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Selon nos confrères de « L’Express », 30 millions de doses de vaccin anti-covid pourraient être gâchées dans les prochaines semaines.

La suite après cette publicité

La France va-t-elle devoir jeter 30 millions de doses de vaccins anti-covid ?

La France va-t-elle devoir dans les prochaines semaines se résoudre, comme la Suisse, à détruire des millions de doses de vaccins ? En effet, selon les chiffres communiqués par la direction générale de la Santé à nos confrères de L’Express, il semblerait donc que notre pays possédait en stock au 27 septembre, 1,85 million de flacons de Moderna. Ainsi que 1,7 million de flacons de Pfizer. Ce qui représente environ 30 millions de doses de vaccins.

Mais alors que la France continue de voir une hausse des nouveaux cas de Covid-19, la campagne de vaccination de rappel ne s’amplifie pas… Et ne suffit plus pour éponger le surplus.

La suite après cette publicité
Vaccin anti-Covid 30 millions de doses pourraient être gâchées en France

Pixabay

Le « gâchis » pourrait-il être limité ?

En conséquence, il y a alors de fortes chances que ces 30 millions de doses soient jetées en grand nombre. Pour écluser le stock, il serait nécessaire que les Français acceptent massivement une quatrième injection. Ce qui, pour l’heure, n’est plus vraiment d’actualités… Notamment après les nombreux effets secondaires recensés.

La Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique, quant à elle, estime à présent que même si les livraisons hebdomadaires aux pharmacies augmentaient, elles seraient insuffisantes pour parvenir à écouler 30 millions d’injections dans les temps.

La suite après cette publicité

Un dilemme donc… Et afin d’atténuer le gâchis, David Lepoittevin, directeur d’activité vaccins de Pfizer France, estime qu’il serait peut-être nécessaire de livrer ces doses à des pays ayant une faible couverture vaccinale.

« Comme le gouvernement l’a déjà fait à plusieurs reprises, il peut être intéressant d’envoyer des dons de vaccins dans certains pays ».

La suite après cette publicité

Mais pour le moment, l’horloge continue de tourner… Et il y a de grandes chances que ces doses atteignent finalement leur date de péremption.

Source : Yahoo