Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Vaccin Covid-19 : cette nouvelle qui va agacer les Français…

Publié par Mia le 27 Mai 2022 à 7:33

Avec l’émergence de nouveaux variants du Covid-19, les autorités de santé sont inquiètes. Selon les scientifiques et médecins, de nouvelles doses de rappel du vaccin anti-Covid seraient même nécessaires, dès cet automne 2022.

Pour la Haute autorité de santé, cette autre injection de rappel pourrait même devenir obligatoire pour les plus fragilisés, les personnes âgées et les personnes présentant une comorbidité.

nouvelle dose rappel covid vaccin automne

Une nouvelle dose de vaccin prévue pour l’automne ?

Après avoir recommandé la vaccination pour la variole du singe, la Haute autorité de santé préconise maintenant une nouvelle dose de rappel pour le Covid-19. En effet, l’organisation recommande une nouvelle dose de rappel de vaccin dès cet automne pour les personnes les plus fragiles. Selon elle, il en va de la sécurité de la population et des plus fragiles face à la maladie. « Même si les données actuelles semblent montrer que l’épidémie se stabilise en France, il est fortement probable que la circulation du virus se réintensifie périodiquement », indique ainsi la HAS.

« L’incidence et le nombre de cas graves sont découplés, ce qui conduirait à des vagues épidémiques de moins en moins graves. Mais aussi, des pics de transmission périodiques pourraient se produire en raison de l’augmentation de la proportion de personnes ayant une baisse d’immunité, rendant nécessaire l’administration périodique d’une dose de rappel vaccinal pour les personnes les plus à risques de forme sévère. Ces pics de transmission pourraient suivre un schéma de reprises épidémiques périodiques. […] Il est donc nécessaire d’être prêts à anticiper le scénario pessimiste pour lequel une campagne de vaccination à large échelle devrait être rapidement organisée », a déclaré la Haute autorité de santé, inquiète.

Une campagne vaccinale adjointe à celle contre la grippe

Ce rappel concernerait surtout les personnes immunodéprimées. Mais aussi les personnes âgées de plus de 65 ans. Sans oublier les personnes à risques (comorbidités, maladies chroniques, cancers, etc). Une nécessité, pour la Haute autorité de santé, qui vise à favoriser une immunité durable dans le temps.

« Pour des raisons de mobilisation et de logistique », la HAS pense néanmoins qu’il faudrait coupler cette campagne vaccinale contre le Covid à celle réalisée pour la grippe. L’organisation a décidé de soumettre cette demande au gouvernement le plus tôt possible. Et cela, pour une mise en vigueur cet automne 2022. Finalement, aurons-nous droit à de rappels contre le Covid à vie ? Cela reste encore à voir.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.