Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Science

Une vie après la mort ? Ce scientifique veut prouver que c’est impossible

Publié par Camille Lepeintre le 14 Fév 2022 à 7:19
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce scientifique américain refuse l’idée d’une vie après la mort. Selon les études sur les lois de la physique, la probabilité même qu’une telle chose puisse exister n’est pas envisageable. Il explique sa théorie dans le magazine Scientific American.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Les scientifiques ont déterminé dans combien d’années le soleil s’éteindra

Ce scientifique ne croit pas à la vie après la mort

La suite après cette vidéo

Sean Carroll, est un cosmologiste, un professeur de physique et un astronome américain à la California Institute of Technology. Scientifique de grande renommée, il dédie pratiquement toute sa carrière à étudier les lois de la physique. Et c’est dans le magazine de vulgarisation Scientific American, que le cinquantenaire, partage son opinion concernant la possibilité d’une vie après la mort.

La suite après cette publicité

Pour lui, il faut se mettre à l’idée que la « probabilité scientifique » qu’une telle chose puisse nous arriver est quasi nulle. La conclusion qu’il en fait c’est que la vie après la mort repose entièrement sur la compréhension des lois de la physique, son domaine de prédilection. Pour qu’une vie après la mort soit possible, il faut que la conscience (série d’atomes et d’électrons qui forment notre esprit), soit entièrement séparée de notre corps physique, le moment venu. Chose que les lois de la physique dénient complètement.

« Les affirmations selon lesquelles une certaine forme de conscience persiste après la mort de notre corps et sa décomposition en ses atomes constitutifs se heurtent à un obstacle énorme et insurmontable : les lois de la physique sous-jacentes à la vie quotidienne sont complètement comprises, et il n’y a aucun moyen dans ces lois de permettre aux informations stockées dans notre cerveau de persister après notre mort » , tente-il d’expliquer en insistant encore une fois sur le fait qu’il « n’y a clairement aucun moyen pour l’âme de survivre à la mort » .

Sean Carroll

Il invite les autres scientifiques à ne plus y croire

La suite après cette publicité

Pour le scientifique, croire en la vie après la mort, nécessite des connaissances qui vont au-delà du modèle standard de la physique. Le Dr Carroll invite tous les scientifiques à cesser de croire à une vie après la mort, pour qu’ils puissent vraiment comprendre comment fonctionne l’esprit humain.

Il a déclaré : « Il n’y a aucune raison d’être agnostique (aucune preuve définitive sur le sujet et donc aucun débat possible) à propos d’idées qui sont dramatiquement incompatibles avec tout ce que nous savons sur la science moderne » .

« Une fois que nous aurons surmonté toute réticence à affronter la réalité sur cette question, nous pourrons passer aux questions beaucoup plus intéressantes sur le fonctionnement réel des êtres humains et de la conscience » , a-t-il continué d’écrire dans le magazine scientifique.

La suite après cette publicité

Quand on dit que la science est pragmatique

>>> À lire aussi : Fin de l’humanité : une boite noire va enregistrer la chute de notre civilisation

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.