Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Sexo : La position de l’arc de triomphe pour une montée au septième ciel

Publié par Romane TARDY le 20 Mai 2021 à 12:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Au lit, les positions à explorer sont nombreuses et chacune a son lot de sensations. Pour changer du missionnaire ou de la levrette, on vous propose de tester la position de l’arc de triomphe. Non, il ne vous sera pas demandé d’imiter le célèbre monument parisien mais il faudra quand même un peu de souplesse. Elle vous promet par contre de vous emmener comme au sommet de l’arc de triomphe, au septième ciel.

La suite après cette publicité
sexualité

>>> A lire aussi : Sexualité : et si vous testiez la position des chimpanzés ?

Cette position à tester au plus vite !

La suite après cette vidéo

Missionnaire, levrette, Andromaque, cuillère, les positions à tester dans la sexualité sont nombreuses. Certaines sont pourtant moins connues que d’autres. Celle qu’on vous propose aujourd’hui en fait partie. Il s’agit de l’arc de triomphe. Pour réussir cette position, il faudra un peu de souplesse. Elle garantit par contre une stimulation du clitoris très agréable. Cette position va également faciliter l’échange entre les deux partenaires et peut aboutir à un orgasme commun.

La suite après cette publicité

Pour la réaliser, l’homme doit s’asseoir sur le lit mais avec les jambes étendues devant lui. Ensuite, sa partenaire va se placer sur ses jambes avant de se cambrer vers l’arrière. Sa tête doit se retrouver poser sur les jambes de son partenaire. Ensuite, elle lui attrape les chevilles et le partenaire va se pencher en avant vers le torse de la femme cambrée et l’entourer de ses bras.

Objectif septième ciel !

La femme se retrouve donc le dos sur les jambes de son partenaire en lui tenant les chevilles et ses jambes sont de part et d’autres de son partenaire et un peu repliées pour permettre la pénétration. L’homme, quant à lui, est assis, jambes allongées et collé contre sa partenaire.

La suite après cette publicité

Ainsi, il peut l’embrasser mais aussi la caresser ou lui toucher la poitrine. La pénétration, quant à elle, sera lente et agréable, pour un maximum de plaisir. Dans cette position, les corps s’emboîtent parfaitement et ne font plus qu’un.

Petit inconvénient : cette position peut se révéler frustrante pour la femme qui ne se retrouve pas très active. L’homme de son côté peut ressentir des douleurs dans les jambes s’il n’est pas très souple.

>>> A lire aussi : Sexo : Connaissez-vous la pratique sexuelle du queening ?

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.