Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Sexo : Comment savoir si votre vulve est normale ?

Publié par Romane TARDY le 08 Avr 2023 à 9:16
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après avoir parlé de la différence entre le porno et la réalité, on va aujourd’hui se pencher sur la vulve. C’est LA question que tout le monde se pose sur le sujet : ma vulve est-elle normale ? Le TDN a voulu vous donner la réponse.

La suite après cette publicité

Grâce à Diane Deswarte, sexologue et fondatrice du club kamami, que vous pouvez retrouver sur clubkamami.fr ou sur Instagram @clubkamami, nous allons enfin lever ce mystère comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo ci-dessus.

À lire aussi : Sexo : Est-ce que la taille du pénis compte vraiment ?

L’apparence du sexe, une obsession pour certains

La suite après cette publicité

Dans l’imaginaire commun, la vulve est souvent associée à une belle pêche. Pourtant, chaque personne a des parties intimes d’apparence différente. En effet, comme nous l’explique Diane Deswarte, cette partie externe du sexe féminin, qu’on voit quand on enlève sa culotte, souffre de représentations trop peu diversifiées, ce qui crée une notion dangereuse de normalité.

La suite après cette vidéo

Composée des lèvres internes et externes, du gland du clitoris, de l’urètre et de l’entrée du vagin, la vulve est montrée toujours de la même manière, que ce soit dans les livres de biologie, sur les réseaux sociaux autant que dans la pornographie.

C’est pourquoi certaines personnes peuvent, par exemple, en venir à se demander si « leurs lèvres sont trop grandes, car elles dépassent » .

La suite après cette publicité

Pourtant, de nombreux critères distinguent les vulves de chaque femme :

  • La hauteur et la taille du clitoris
  • La taille, la couleur et la longueur des lèvres
  • La position et la largeur de l’entrée du vagin
  • La hauteur du bassin
  • La couleur de peau
  • La pilosité

En fait, il y a autant de vulves que « de nez, que de visages, que de mains » .

La suite après cette publicité

À lire aussi : Sexo : Est-ce qu’avoir une panne fait de vous un mauvais coup ?

Chacune sa vulve

Malheureusement, cette notion de normalité peut créer des complexes chez de nombreuses femmes sur l’apparence de leur vulve. Elles peuvent ainsi perdre confiance en leur corps ou avoir de la gêne lors de rapports sexuels. C’est bien ce que prouve l’augmentation du nombre de chirurgies de la vulve.

La suite après cette publicité

Notre sexologue conseille donc de ne pas s’arrêter à l’apparence et plutôt d’apprendre à connaître sa propre vulve. Elle recommande alors un petit exercice : « Prendre un moment tranquille, vous vous mettez devant un miroir, vous regardez. À côté, vous avez une planche anatomique sur internet et vous pouvez faire des liens, ça c’est ici, ça c’est ici, c’est une expérience assez cool pour apprendre à s’aimer tel qu’on est » .

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par FRAICHES (@fraiches)

La suite après cette publicité

Si ça vraiment l’apparence de votre vulve vous gêne, il ne faut pas hésiter à en parler à un ou une sexologue qui pourront vous aider.

À lire aussi : Sexo : Où se trouve le fameux Point G ?

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.