Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Avec la retraite à 70 ans, les Japonais doivent porter des exosquelettes pour continuer à travailler

Publié par Nicolas F le 21 Déc 2019 à 12:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le Japon est lui aussi en plein débat sur la réforme des retraites. Les Japonais s’apprêtent, quant à eux, à voir le cap de la retraite passer à 70 ans. Afin de pouvoir continuer à travailler, et parfois accomplir des métiers physiques, malgré l’âge avancé, des solutions doivent être trouvées pour épargner la santé des ouvriers. L’une de ces solutions est de faire porter aux ouvriers un exosquelette. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, l’exosquelette a pour but d’accompagner les mouvements et donc de pallier le manque d’énergie et de force des ouvriers les plus âgés.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : Au lieu d’aller en maison de retraite, ces personnes âgées ont décidé de se mettre « en coloc’ » !

Pour travailler jusqu’à 70 ans, les Japonais doivent faire attention à leur santé

La suite après cette publicité

Le Japon est l’un des pays du monde où la population est la plus âgée. Dans le pays, 28% des habitants ont plus de 65 ans. Le gouvernement envisage donc de passer l’âge de la retraite à 70 ans. À cet âge, bon nombre de personnes, même en bonne santé, n’ont plus la même vigueur que dans la quarantaine ou même la cinquantaine. Il faut donc trouver des moyens de garder des employés en bonne santé le plus longtemps possible. Pour les métiers physiques, la force des personnages âgées peut poser problème. C’est pourquoi, certaines entreprises sont en train de tester l’utilisation d’exosquelettes pour faciliter les mouvements et réduire le poids des objets soulevés.

> À lire aussi :Retraites : Agnès Buzyn évoque un « allongement de la durée de travail »

Ils portent des exosquelettes pour réaliser des tâches physiques

La suite après cette publicité

Plusieurs entreprises de logistique sont en train de tester les exosquelettes. Ceux-ci permettront aux ouvriers ou aux employés qui travaillent dans des entrepôts à porter plus facilement certaines charges. Ces exosquelettes peuvent aussi être portés par les ouvriers plus jeunes afin de les préserver et donc de leur assurer de travailler plus longtemps. Cependant, ces exosquelettes qui s’enfilent comme un gilet, coutent tout de même 1000 dollars. C’est donc un investissement conséquent qui freine encore l’utilisation massive de l’accessoire. Outre les tests qui sont effectués dans les grandes entreprises, un journal japonais a interrogé le patron d’une toute petite entreprise qui a lui aussi fait l’investissement en achetant un exosquelette pour son employé de 70 ans. « Nous n’avons pas d’autre option. Les personnes âgées doivent rester dans l’entreprise », explique le patron.

> À lire aussi : Un tétraplégique remarche grâce à un exosquelette dirigé par son cerveau

Un appareil de ce genre coûte encore 1000 dollars

La suite après cette publicité

La société Every Muscle Suite fabrique des modèles d’exosquelettes assez répandus. Son modèle le plus connu est l’Innophys, qui permet à celui qui le porte de se relever avec 25 kilos dans les bras sans difficulté. L’exosquelette s’enfile comme un gilet et s’accroche aussi aux bras. Il amplifie les mouvements des muscles, ce qui permet de soulever des charges plus importantes.

> À lire aussi : Emmanuel Macron : combien devrait-il percevoir à la retraite ?

Crédits : Innophys, Daigo Orihara, YouTube/Exosquelettes EXHAUSS