Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Confinement : les motifs TRÈS coquins pour lesquels les Français transgressent le confinement !

Publié par Justine le 15 Nov 2020 à 13:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Moins strict que le premier, ce confinement est également beaucoup moins respecté par les Français. Même si on leur intime l’ordre de rester chez eux, beaucoup n’hésitent pas à être dans l’illégalité pour prendre l’air. Découvrez les motifs les plus utilisés dans la suite de l’article.

La suite après cette publicité
Confinement police

>>> À lire aussi : Confinement : ce chiffre qui inquiète beaucoup le gouvernement…

La suite aprés cette video

Les motifs de sortie utilisés pendant le confinement

Un sondage Ifop pour Consolab a dévoilé que 60 % des Français ont déjà transgressé les règles. Un chiffre en forte hausse comparé au premier confinement ! C’est pourquoi Gérald Darmanin a décidé de renforcer les contrôles de police afin de faire respecter cette nouvelle mesure restrictive, difficile à suivre en cette fin d’année chaotique.

La suite après cette publicité

Durant ces contrôles, les forces de l’ordre sont tombées face à des motifs irrecevables qui ont donné lieu à une amende bien salée. L’enquête, réalisée sur 2 030 personnes âgées de 18 ans et plus, donne des exemples de motifs qui prouvent que les Français prennent cette mesure à la légère. On découvre que 24 % ont rempli l’attestation de déplacement en mentant sur le motif de sortie. Ce n’est pas tout…

>>> À lire aussi : Covid-19 : un nouveau chiffre très inquiétant pour Noël…

Un confinement plus dur à vivre que le premier

La suite après cette publicité

En plus de ces 24 %, l’enquête dévoile que 17 % se sont promenés plus d’une heure. Plus grave, 23 % ont vu un membre de leur famille et 20 % des amis chez les uns et les autres, un pourcentage en hausse de 8 % comparé au premier confinement. Enfin, 9 % sont sortis pour retrouver leur partenaire sexuel contre 6 % lors du premier confinement.

Le directeur du pôle politique et actualité de l’Ifop, François Kraus, explique ces comportements par une meilleure connaissance du virus. En effet, les Français (surtout les plus jeunes) ont moins de craintes et profitent de ces mesures moins strictes que la première fois. Sans compter le coup au moral pour 28% des Français avec l’approche des fêtes de fin d’année qui sont pour le moment impossible à préparer. Suite aux annonces de Jean Castex hier soir, le confinement est toujours en place jusqu’au 1er décembre.

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron risque très gros… le Président plus en danger que jamais !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.