Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Covid : ces mesures plus stricts qui devraient finalement être annoncées

Publié par Manon CAPELLE le 06 Fév 2021 à 16:14
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Durant un point de presse, un responsable de Santé publique France met en garde la population. Des mesures plus strictes seraient nécessaires face au nombre de contaminations de Covid-19 sur le sol français. L’inquiétude grandit pour les hôpitaux : « On ne peut pas durer longtemps comme cela ».

mesures sanitaires plus strictes covid

>>> À lire aussi : Covid-19 : les hôpitaux obligés de prendre une décision radicale !

Des mesures plus strictes sont nécessaires

La circulation des variants du Covid s’intensifie sur le sol français. Lors de son point de presse, Daniel Lévy-Bruhl, responsable de l’unité infections respiratoires de Santé publique France, a mis en garde la population française.

Il dénombre un nombre de malades hospitalisés « très élevé ». Alors, il avertit de la nécessité de mesures « plus strictes » en France pour freiner l’épidémie de Covid-19. Il estime que ce durcissement est nécessaire, car le taux de reproduction « va passer largement au-dessus de 1 ».

Cette hausse du taux de reproduction est directement liée aux variants, qui ont vu le jour au Royaume-Uni, en Afrique du Sud ainsi qu’au Brésil.

>>> À lire aussi : Covid-19 : Ces mesures radicales qui pourraient être imposées aux malades !

Le taux de reproduction du Covid inquiète

La semaine dernière, le taux de reproduction du Covid avait quelque peu ralenti comparé à la semaine précédente. Toutefois, il reste supérieur à 1, seuil qui annonce une accélération de la pandémie.

« Tant qu’on a un R supérieur à 1, on ne peut pas durer longtemps comme cela. Ne serait-ce que parce que le niveau aujourd’hui d’incidence et de charge hospitalière est déjà élevé » souligne Daniel Lévy-Bruhl.

Et même si le taux de reproduction vient se stabiliser autour de 1, cela « ne sera pas suffisant pour nous tirer d’affaire ». Comme le souligne l’épidémiologiste, cela représenterait « un nombre constant de nouvelles hospitalisations ». Malheureusement, en raison de la longue durée des séjours, les entrées seront plus importantes que les sorties. Alors, les hôpitaux seront vite saturés. 

>>> À lire aussi : Covid-19 : Jean Castex prépare les Français aux prochaines mesures que le gouvernement va annoncer

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
0