Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Le droit à l’avortement révoqué aux Etats-Unis, il est désormais interdit dans le Missouri

Publié par Lou Tabarin le 24 Juin 2022 à 18:16
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Retour en arrière historique pour les États-Unis. Après presque cinquante ans de droit à l’avortement, la Cour suprême américaine vient de révoquer l’arrêt Roe v. Wade. Désormais, les 50 États du pays sont libres d’interdir aux femmes d’interrompre leur grossesse.

Avortement

C’est officiel : le droit à l’avortement est révoqué

Ce vendredi 24 juin, la Cour suprême des États-Unis a rendu son verdict sur le très controversé sujet de l’avortement. Depuis des années, les États conservateurs mènent une lutte pour bannir ce droit pourtant considéré comme fondamental pour la plupart des femmes.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Jusqu’à maintenant, le droit à l’avortement était protégé par l’arrêt Roe v. Wade. Rendu en 1973, il a ouvert la voie à l’IVG dans un cadre strict. Les femmes américaines pouvaient ainsi avorter jusqu’au seuil légal, qui dépend des États. En avril dernier, la Floride l’a réduit de 15 semaines, contre 24 initialement. Des milliers de personnes s’étaient réunies dans les rues pour protester contre cette loi perçue comme une atteinte aux libertés fondamentales.

Désormais, les États seront libres de choisir s’ils souhaitent ou non interdire l’avortement. Le juge conservateur Samuel Alito s’est réjouit de cette nouvelle. Il estime qu’il est « temps de rendre la question de l’avortement aux représentants élus du peuple » .

Barack Obama a également réagi. Sur son compte Twitter, l’ancien président déplore que « la Cour suprême a non seulement fait un pas en arrière de 50 ans, mais elle a relégué la décision la plus personnelle que quelqu’un puisse prendre aux caprices des politiciens et des idéologues, en attaquant les libertés essentielles de millions d’Américaines » .

Ces États qui risquent de l’interdire

Plus que jamais, le droit à l’avortement est en danger. Avec cette révocation, de nombreux États conservateurs et attachés aux valeurs religieuses risquent de l’interdire.

Le Missouri est le premier état a prendre cette mesure ferme. Il fait parti de ces États, majoritairement situés au sud et au centre du pays, qui étaient susceptibles d’interdire l’avortement.

Le Texas, l’Oklahoma, la Louisiane, la Caroline du Sud ou encore l’Arizona pourraient bien suivre dans les prochains jours. D’après l’institut Guttmacher, ces États se tenaient prêts à ce changement grâce à des lois déjà rédigées appelées les lois « zombies » .

Cette annonce risque de mettre le feu au poudre aux États-Unis. Sur Twitter, le #MyBodyMyChoice (mon corps, mon choix) est déjà en tendance. Des femmes du monde entier apportent leur soutien aux Américaines.

0