Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Linky : la méthode très douteuse d’un installateur de compteur ne passe pas

Publié par Justine le 25 Fév 2021 à 11:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Malgré les nombreuses erreurs d’Enedis avec son compteur nouvelle-génération Linky, les installations sont bientôt terminées, même chez les plus récalcitrants. Un sous-traitant arrive chez un militant anti-Linky pour poser le compteur et termine par détruire l’ancien appareil à coups de masse pour ne pas le ré-installer.

Linky

>>> À lire aussi : Le compteur Linky en train de faire littéralement exploser les factures d’électricité ?

Il pose le Linky et détruit l’ancien compteur à coups de masse

Désormais, chaque Français est obligé d’avoir un compteur Linky chez soi. Toutefois, le 22 février à Valence, un installateur viole de nombreuses lois pour installer le compteur vert. En effet, il entre dans la cour intérieure sans autorisation et se met au travail malgré les affichettes posées sur la porte du compteur. Fort heureusement, le client anti-Linky se rend compte de sa présence et s’empresse d’aller discuter avec lui.

Le sous-traitant, comme son responsable, ne souhaitent pas remettre l’ancien compteur. Pour couper court à la discussion, une scène improbable se déroule sous les yeux du militant puisque l’installateur « sort une masse de sa sacoche ». Effrayé, le client raconte : « il s’est mis dans une colère vraiment violente et il a détruit l’ancien compteur à coups de masse, vous pouvez voir les débris encore dans la cour », indique France Bleu.

>>> À lire aussi : Un ancien salarié d’EDF fait des révélations glaçantes

Le Linky fait encore polémique

Encore choqué par ce qu’il a vu, le client a fait constater les dégâts par un huissier et compte porter plainte contre le sous-traitant pour violation de domicile. Selon lui, « c’est du forçage on n’est pas en démocratie, ce sont des méthodes de voyous », ce que réfute Enedis… En effet, l’entreprise indique que la présence du dispositif Vigik permet aux services publics d’accéder à cette partie de la résidence sans violation de domicile.

Bien entendu, Enedis condamne l’attitude de l’installateur. Bernard Prost, le chef de projet indique que : « On va vérifier les faits et renforcer nos contrôles qualité chez ce sous-traitant car on souhaite que le déploiement Linky se passe le mieux possible, comme ça a déjà et été cas pour 84 % des clients à Valence ». Décidément, le Linky cause bien des soucis !

>>> À lire aussi : Compteur Linky : mauvaise nouvelle pour les foyers réticents…

Source : France Bleu
0