Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Des magistrats verbalisés après avoir mangé dans un restaurant clandestin !

Publié par Mélanie le 01 Fév 2021 à 16:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Les forces de l’ordre ont verbalisé dix personnes, dont des magistrats, qui mangeaient dans un restaurant censé être fermé vendredi dernier.

La suite après cette publicité
restaurants-fermés

À lire aussi : Macron : ce tsunami qui va s’abattre sur le Président

Dix personnes verbalisées dans un restaurant dont des magistrats

Les contrôles visant les restaurants sont de plus en plus fréquents. En dépit des règles en vigueur, certains établissements continuent de servir des clients. Les forces de l’ordre sont tombés sur un restaurant ouvert à Paris ce vendredi à la mi-journée, qui faisait de la vente à emporter, mais pas que. Une dizaine de personnes étaient en train de manger debout. Un autre homme était, quant à lui, assis à l’intérieur du restaurant. Le gérant a indiqué aux policiers qu’il s’agissait de son fournisseur. Au cours de l’intervention des policiers, les magistrats présents ont argué que « il faut bien se restaurer » à l’heure du déjeuner. Ils ont aussi questionné les agents sur le cadre dans lequel ils intervenaient.

La suite après cette publicité

« C’est une vente à emporter qui a dégénéré » , explique un proche du restaurant. Il a ajouté : « Il y a 150 policiers qui passent tous les jours devant, le préfet Lallement qui passe par la porte juste à côté, le gérant aurait aimé qu’on vienne lui dire que ce qu’il faisait n’était pas dans les clous » .  « Ça fait plusieurs semaines que c’est comme ça. Il y a juste des tables qui permettent aux gens de déjeuner debout sur la terrasse plutôt que de se cailler dehors » , plaide un travailleur de l’île de la Cité qui a déjà mangé à L’Annexe. Une autre poursuit : « J’y ai même vu des policiers venir acheter à manger alors que des personnes étaient sur les tables. Ça n’a jamais posé de problème… » . 

Cela brouille le message

Pour Le Parisien, une magistrate tempête, après ces verbalisations : « Cela brouille le message et laisse entendre qu’il y aurait des passe-droits pour les gens qui sont censés faire respecter les lois » . Rappelons que les restaurants clandestins visités par les forces de l’ordre encourent 15 jours de fermeture administrative.

La suite après cette publicité

Ce lundi matin, Bruno Le Maire a annoncé les sanctions envisagées au micro de RTL. Le ministre de l’Économie a annoncé que des contrôles « plus strictes » seront mis en place pour le respect de la jauge.

À lire aussi : Restrictions Covid : vous devrez être seul derrière votre chariot de course dès demain !