Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Reconfinement la semaine prochaine ? Ces « mesures plus lourdes » qui pourraient tomber…

Publié par Lucie B le 07 Jan 2021 à 10:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, invité sur France 2, a été interrogé sur le reconfinement, il évoque des mesures plus lourdes à partir de la semaine prochaine.

La suite après cette publicité
Jean-François-Delfraissy

À lire aussi : Covid-19 : Ce que devrait annoncer Jean Castex ce jeudi !

La suite après cette vidéo

La situation épidémique de la France au stade intermédiaire

Invité sur France 2, mercredi 6 janvier, le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy dresse la situation épidémique de la France. Par rapport à ses voisins européens, la France est une « bonne élève en ce moment » . Toutefois, Jean-François Delfraissy ajoute suite à cette déclaration : « ça risque de ne pas durer ». D’après lui, « on est dans une situation un peu intermédiaire, mais on arrive à des chiffres qui sont préoccupants« .

La suite après cette publicité

Mardi 5 janvier, Santé Publique France recensait 20 489 nouveaux cas de Covid-19 en seulement 24 heures, quatre fois plus que l’objectif sanitaire fixé par Emmanuel Macron, comme condition à un retour à une vie normale. Une légère augmentation épidémique alors que jusqu’alors, la France était sur un plateau aux alentours des 15 000 cas quotidiens .

Les 3 marqueurs à surveiller selon Jean-François Delfraissy

Questionné sur un possible reconfinement, le troisième, Jean-François Delfraissy fait une réponse pas très encourageante. « Ce soir, ce n’est surement pas le moment, au milieu de la semaine prochaine, cela sera peut-être le moment de discuter de mesures plus lourdes pour éviter une extension de l’épidémie » .

La suite après cette publicité

Pour le président du Conseil scientifique, il y a 3 marqueurs qu’il faut observer attentivement pour prendre, ou non, de nouvelles mesures plus lourdes : « le nombre de nouvelles contaminations, le nombre d’hospitalisations et le pourcentage d’infectés dans la population âgée » . Pour ce dernier marqueur, Jean-François Delfraissy l’explique car la population âgée « est la plus à risque ensuite d’être hospitalisée, et d’être hospitalisée en soins intensifs » .

Source : BFMTV

À lire aussi : Covid-19 : Les enfants plus touchés par le variant britannique ? Cette théorie qui inquiète

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.