Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Retour du masque cette semaine ? Olivier Véran répond

Publié par Mia le 11 Juil 2022 à 12:40

La septième vague de Covid-19 s’abat sur la France. Dans un tel contexte sanitaire, bien que moins complexe que l’année passée, de nouvelles mesures s’imposent. Avec la hausse des cas de contamination, le port du masque va peut-être être obligatoire cet été. Doit-on vraiment s’attendre à des restrictions ? L’ancien ministre de la Santé, Olivier VÉran, s’est justement exprimé sur la question du retour du masque.

retour masque olivier veran

Retour du masque : Olivier Véran donne son avis

Olivier Véran est-il favorable au retour du masque obligatoire ? L’ex-ministre de la Santé, qui était en fonction pendant toute la crise Covid-19, semble sur la réserve. En effet, interrogé dans le Grand Jury sur RTL ce dimanche 10 juillet 2022, le nouveau porte-parole du gouvernement est resté très évasif sur le sujet. Selon Olivier Véran, le retour du masque obligatoire n’est pas encore décidé et l’État n’aurait pas encore tranché sur la question. Toutefois, le gouvernement s’accorderait à dire qu’il n’y a pas d’urgence. Du moins, pour le moment.

Alors que de nombreuses villes obligent à nouveau le masque, Olivier Véran a quand même approuvé cette initiative à l’échelle communale. Selon lui, le port du masque demeure un très bon moyen de lutter contre le virus. Néanmoins, son obligation ne serait plus la solution à ce jour. C’est pourquoi le masque reste recommandé et non obligatoire.

« Le virus circule davantage, on est dans une période où il faut faire encore plus gaffe. Les Français ont intégré que, quand le virus circule, ils ont des cas dans leur entourage, et ne veulent pas tomber malade, donc ils se protègent eux-mêmes » , a-t-il donc déclaré à ce sujet.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Le porte-parole du gouvernement appelle à la prudence

Olivier Véran n’est pas favorable au retour du masque obligatoire. Néanmoins, il appelle à la plus grande vigilance de la part de la population.

« Nous sommes un pays qui est très bien vacciné. Pour un nombre de cas donné, il y a moins de cas graves et moins de risque de saturation des hôpitaux. C’est tous ces paramètres qui font qu’aujourd’hui, il ne nous paraît pas nécessaire de réinscrire des obligations dans la loi » , a-t-il déclaré. Il s’est en suite positionné « contre l’obligation du port du masque » . Selon lui, porter le masque est cependant un « acte de civisme » . Une vision des choses que la Première Ministre, Elisabeth Borne, partage également.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.