Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Après l’utilisation du 49.3, des débordements explosent partout en France (vidéo)

Publié par Alicia Trotin le 17 Mar 2023 à 12:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce jeudi 16 mars, la première ministre Elisabeth Borne a utilisé l’article 49.3 pour faire passer la réforme des retraites.

Si à l’Assemblée Nationale les huées et les chants partisans ont illustré la colère des députés, le peuple français s’est, lui, fait entendre autrement. Montagnes de poubelles brulées, affrontement avec les CRS, et plus récemment blocage du périphérique parisien. Découvrez ces débordements en image dans la vidéo ci-dessous.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Arrogante, incompétente » : Elisabeth Borne se justifie sur l’utilisation du 49.3 au JT de TF1 mais ça ne passe pas du tout

Depuis plusieurs semaines, le projet de loi sur la retraite a été lourdement contesté. Après son passage forcé le 16 mars, les manifestations ont explosé.

À Paris, les manifestants ont été virulents, mais c’est véritablement dans tout l’hexagone que les métropoles françaises ont été le théâtre du mécontentement français.

La suite après cette publicité

Des manifestations très tendues

À Rennes, où la manifestation de mercredi avait été particulièrement virulente, a encore une fois dépassé les limites. En première partie de soirée, ce sont plus de 700 manifestants qui ont défilé dans le centre-ville. Des émeutes et du saccage, voilà les principaux actes qui ont sidéré le maire de la ville.

À Marseille, le millier de manifestants a été atteint et les vitrines sur la Canebière ont gouté à la rage de ses opposants. C’est à Nantes où les violences nocturnes anti-49.3 ont dépassé les autorités locales. Avec près de 5 000 personnes dans les rues, les gaz lacrymogènes et les jets de cocktails Molotov ont rythmé la soirée.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Réforme des retraites : Un militant CGT gravement blessé pendant les manifestations !

De nombreuses interpellations

Si la plupart des manifestants chantaient ou scandaient simplement des chants populaires, il reste toujours une petite partie des cortèges contenant des radicaux.

La suite après cette publicité

Face aux tirs de feux d’artifice, de mortiers et aux très nombreux feux de poubelles maitrisés à travers tout le territoire, les forces de l’ordre ont interpellé plusieurs centaines de manifestants.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé qu’il y avait eu près de 310 interpellations, dont 258 à Paris, pendant cette nuit du jeudi 16 au vendredi 17 mars.

Malgré cela, au petit matin, les mobilisations ont repris avec force : blocus des établissements scolaires, grèves des raffineries ainsi que de nombreux blocages routiers.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Tu nous mets 64, on te re-mai 68 », « On veut la retraite à 49.3 ans »… : Les meilleures pancartes des manifestations contre la réforme des retraites !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.