Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Paris et ses poubelles, les éboueurs maintiennent la grève contre la réforme des retraites

Publié par Léa Lecuyer le 13 Mar 2023 à 12:14
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La grève des éboueurs se poursuit. Trois usines d’incinération proches de Paris, qui se sont jointes au mouvement, restent encore à l’arrêt. Au total, on décompte 5 400 tonnes de détritus non ramassées dans les rues de la capitale, ce lundi matin.

Publicité

À lire aussi : Un nouveau-né retrouvé mort par des éboueurs près de Paris

Depuis une semaine, la capitale ne fait plus autant rêver. Loin de correspondre à la description faite dans la série « Emily in Paris », il n’est pas rare de croiser des montagnes de déchets aux coins des rues.

En effet, au septième jour de la grève des éboueurs, la mairie de Paris aurait recensé près de 5 400 tonnes de détritus non-récupérées. Un phénomène qui serait amplifié par la mise en arrêt de trois usines d’incinération à Ivry-sur-Seine, Issy-les-Moulineaux et Saint-Ouen.

Publicité

D’après l’AFP, le Syctom (l’agence métropolitaine de traitement des ordures ménagères), a déclaré faire dévier les bennes à ordures en direction d’une quinzaine de sites de traitement ou de stockage de déchets.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Pour le moment, le service de collecte des poubelles continue d’être assuré dans certains arrondissements de Paris dont le ramassage des collectes est assuré par des prestataires privés. Les 2e, 5e, 6e, 7e, 9e, 12e, 14e, 16e, 17e et 20e arrondissement sont gérés par les agents de la mairie. Une maintenance qui explique la non-nécessité d’une intervention de la police pour remettre en marche les usines d’incinération.

À lire aussi : Il chute en essayant d’attraper son train un jour de grève (vidéo)

Les éboueurs verront leur départ à la retraite repoussé de deux ans

Publicité

« La grande majorité des personnels de la direction de la propreté et de l’eau a une espérance de vie de douze à dix-sept ans de moins que l’ensemble des salariés », a informé la CGT. Le syndicat a donc tenu à faire un rappel dans son préavis de grève reconductible.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

En cas d’adoption de la réforme des retraites, les éboueurs et les conducteurs ne pourront partir qu’à l’âge de 59 ans, au lieu de 57 ans aujourd’hui. Malgré l’inquiétude des passants concernant l’hygiène de la ville et l’invasion des rats, ces derniers semblent accepter plus ou moins la situation.

Ils disent « comprendre le mouvement », étant donné que les éboueurs « ont commencé à travailler jeunes » et « font un métier plus difficile que d’autres gens qui sont dans les bureaux », raconte Christophe Mouterde, étudiant de 18 ans.

Publicité

À lire aussi : Cantine : un enfant obligé de manger dans une « poubelle de table », car il est puni

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.