Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Télé-réalité

Prostitution dans la télé-réalité : Benjamin Castaldi balance sur des candidates de Secret Story (vidéo)

Publié par Lou Tabarin le 05 Mai 2022 à 15:37
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Rien ne va plus au royaume de la télé-réalité. Après les prises de drogues illégales, des candidates sont soupçonnées d’appartenir à des réseaux de prostitution à Dubaï.

Il y a quelques jours, une ignoble vidéo révélait la face cachée de la belle vie sous le soleil des Émirats. L’affaire Dubaï Porta Potty a pris une ampleur médiatique phénoménale, et tout le monde ne parle plus que de ça. Les faits relatés sont très graves. On accuse certaines influenceuses d’être escorts et d’accepter des actes scatophiles et zoophiles en échange d’argent.

Mercredi 4 mai, les chroniqueurs de TPMP sont revenus sur le dossier. Benjamin Castaldi a fait des révélations sur les participantes de Secret Story. Découvrez ses propos ci-dessous.

Des escorts dans Secret Story

Benjamin Castaldi n’est pas surpris par cette affaire de prostitution. Il révèle même qu’elle remonte à des années. « La transhumance Paris-Dubaï dont on parle aujourd’hui date de Secret Story […] si ça existait il y a 10 ans, je ne vois pas pourquoi aujourd’hui, ça aurait disparu » , relate-t-il.

Les jeunes femmes profitaient de la télé-réalité pour se faire un nom et augmenter leurs tarifs une fois sorties de l’émission. Benjamin Castaldi poursuit : « certaines candidats ont décidé de quitter le programme non pas parce qu’elles étaient en dépression, mais parce qu’elles avaient fait le calcul qu’en restant 2 ou 3 semaines avec nous, elles perdaient une tonne d’oseille » .

Le phénomène était tel que la production en avait l’habitude : « à l’époque, quand on faisait les castings, on avait un code qu’on donnait aux filles qui faisaient passer les castings, c’était ‘Code Dubaï’  » .

La candidate Maïssane témoigne

Maïssane Aghioul s’est faite connaître en 2020 dans Les Marseillais aux Caraïbes sur W9. Candidate au Q.I supérieur à la moyenne, elle a ensuite participé à d’autres émissions comme Les Anges. Comme ses collègues, elle vit des placements de produits parfois douteux, qu’elle publie tous les jours sur ses réseaux sociaux.

Invitée sur TPMP, elle avoue qu’il est facile de basculer dans le monde de l’escorting à cause des nombreuses sollicitations. « On reçoit souvent des propositions avec des sommes assez astronomiques pour envoyer des photos de pieds ou faire des trucs chelous » , explique-t-elle avant de dévoiler les montants « ça peut aller jusqu’à 50.000 pour des photos nues » . Maïssane pointe notamment des agences à Dubaï, qui envoient des mails pour convier les filles à des supposés voyages qui s’avèrent être des pièges.

0