Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

Un chroniqueur de TPMP victime d’un chantage à la photo intime (vidéo)

Publié par Alicia Trotin le 10 Fév 2023 à 12:17
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Jean-Michel Maire est un des chroniqueurs de TPMP les plus anciens du programme télévisé, il a profité de l’émission de ce jeudi 9 février pour raconter une anecdote peu commune. Victime de chantage à la photo intime, il a expliqué sur le plateau comment l’affaire avait été traitée.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Pourquoi t’es venu ? » : Cyril Hanouna recadre un chroniqueur de TPMP en plein direct

Une relation à distance

La suite après cette publicité

Jean-Michel Maire a commencé par expliquer que tout avait commencé sur les réseaux sociaux. Très rapidement, il a beaucoup écrit à cette personne et ils ont tous les deux décidés de prévoir une date pour se rencontrer.

 « C’était une fille avec qui j’avais noué des relations épistolaires, enfin par écrit sur les réseaux. Je ne l’avais jamais vue, parce qu’elle habitait loin, soit disant à Orléans. On devait se voir, quinze jours pour plus tard. Du coup, on s’est beaucoup écrit. »

La suite après cette publicité

Le temps jusqu’à la date fatidique étant plutôt long, ils ont commencé à s’envoyer des photos intimes. Selon le chroniqueur, c’est la jeune femme qui aurait commencé ce petit jeu.

« Une photo sous la douche, vous voyez le genre. Et elle avait fait de même. Elle l’avait fait en premier. »

La suite après cette publicité

À lire aussi : TPMP : les internautes outrés par une séquence sur la maltraitance animale (vidéo)

La coupable n’a jamais été attrapée

Tout a basculé au moment de se rencontrer. Le jour-même, la jeune femme indique à Jean-Michel Maire qu’elle ne se présentera pas au rendez-vous.

La suite après cette publicité

« Elle voulait me donner rendez-vous. Mais au dernier moment, elle m’a dit : ‘Je ne viendrai pas et non seulement je ne viendrai pas, mais si tu ne veux pas que je balance la photo à tout le monde’. Et elle me réclamait 3500 euros. J’ai été porté plainte. J’ai hésité. Est-ce que je paie ou pas ? »

Dans la panique, l’ancien reporter explique qu’il était prêt à payer la rançon pour garder l’intimité de ses photos. Il s’est toutefois décidé à aller voir les forces de l’ordre. Elles ont organisé un piège pour démasquer la jeune femme. Or, elle ne s’est jamais présentée. Le chroniqueur n’a donc jamais su de qui il s’agissait réellement.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Avenir de TPMP : l’Arcom vient de rendre son verdict pour Cyril Hanouna et sa bande !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.