Prime à la casse : ça va sans doute être le moment de changer de voiture !

Afin de relancer le secteur automobile suite à la crise sanitaire liée au Covid-19, un plan de soutien à ce secteur va être présenté par Emmanuel Macron. Parmi les idées pour relancer l’économie de la filière automobile, celle d’élargir la prime à la casse et à la conversion. Le secteur automobile est très touché par la crise, avec un manque à gagner de 89% depuis le début du confinement !

>> À lire aussi : Des Parisiens venus pêcher au Havre découvrent leur voiture sous l’eau et prennent une grosse amende !

La prime à la casse élargie pour les ménages modestes !

Le 23 mai dernier, le Parisien révélait qu’un des points du plan de relance du secteur automobile suite à la crise du coronavirus portait sur la prime à la casse. Un renforcement des mesures d’aides à l’achat devrait être mis en place, notamment pour les ménages les plus modestes. Les critères d’éligibilité à la prime à la casse seront également assouplis. Selon une source proche du dossier, « ces mesures présentées par Emmanuel Macron en début de semaine, ont pour vocation de relancer la demande, en incitant les particuliers à acheter des modèles neufs ou récents, plus vertueux pour l’environnement » .

>> À lire aussi : Gare au téléphone au volant : les sanctions se durcissent

La prime à la conversion et le bonus écologique revus !

Dans la même lignée, la prime à la conversion permettant d’acheter un véhicule neuf ou d’occasion récent contre la mise à la casse d’un modèle plus ancien, comme le rappelle Capital.fr, devrait connaître un élargissement également, passant de 1500 à 2000 euros pour les ménages modestes, et de 3000 à 4000 euros pour les ménages très modestes. Dans le plan de relance du secteur automobile, un point concernant le bonus écologique pourrait en intéresser certains. Le gouvernement souhaite augmenter le plafond du bonus écologique lorsqu’un particulier achète un véhicule 100% électrique, passant de 6000 euros à une somme comprise entre 7000 et 8000 euros. Selon Capital.fr, les véhicules hybrides pourraient aussi entrer dans le dispositif mis en place par le gouvernement. Il ne manque plus qu’à attendre les annonces d’Emmanuel Macron.

>> À lire aussi : Emmanuel Macron : ces grandes annonces qu’il prépare pour mardi !

Publié par Jessy le 26 Mai 2020
0