Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Fatigué d’attendre derrière le camion poubelle, un automobiliste tire sur un éboueur

Publié par Fanny Jacob le 17 Août 2023 à 9:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après une fusillade survenue en pleine rue faisant trois morts, un homme tire sur un éboueur parce qu’il « bloquait la rue avec son camion« .

La suite après cette publicité

A lire aussi : Mort de Nahel : Qu’a vraiment dit le policier qui a tiré ? Ses propos remis en cause

Très impatient, un homme tire sur un éboueur et le blesse

Les gens sont de plus en plus impatients et méchants. Dernièrement, un groupe de personnes a tué un homme devant chez lui, alors qu’il leur demandait d’arrêter d’uriner devant sa porte.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Un septuagénaire a également été assassiné, tabassé à mort après avoir demandé à des jeunes de faire moins de bruit.

Cette fois, c’est un éboueur qui a été la victime de violences. En effet, un homme qui s’apprêtait à partir en voiture a vu que sa rue était « bloquée » par le camion poubelle.

Il est remonté chez lui rapidement, a pris une arme à feu, est redescendu avec avant de frapper un agent et d’ouvrir le feu.

La suite après cette publicité

Apparemment, il en aurait eu marre d’attendre. Il a tiré sur les agents d’entretien et a donc touché l’éboueur.

tire eboueur automobiliste fusillade eboueurs (1)

A lire aussi : Fusillade : les images chocs d’un homme blessé tentant de se sauver (vidéo)

La suite après cette publicité

L’automobiliste était déjà connu des services de police

Les faits se sont déroulés ce mardi 15 août à Mantes-la-Jolie (Yvelines). L’éboueur est heureusement en vie, légèrement touché au crâne.

C’est un de ses collègues qui est intervenu pour le secourir. L’automobiliste n’a donc pas pu viser correctement l’agent de ramassage.

La suite après cette publicité

Selon le Parisien, la balle n’était d’ailleurs pas létale. Il s’agissait d’un pistolet à grenaille, une arme de poing qui tire des billes en acier.

Notez que l’homme est connu des services de police. Après avoir pris la fuite, il s’est finalement rendu de lui-même au commissariat de Mantes-la-Jolie.

A lire aussi : Il roule à 300 km/h sur l’autoroute… et se filme en même temps !

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.