Une bactérie mangeuse de plastique a été découverte

Des millions de tonnes de déchets plastiques sont laissés à l’abandon chaque année, surtout dans les océans. Mais des scientifiques auraient trouvé une solution à ce problème écologique. Une bactérie mangeuse de plastique a été découverte.


C’est en 2016 que la science a fait une avancée spectaculaire. Des chercheurs japonais ont découvert la première bactérie pouvant casser les liaisons moléculaires du polyéthylène téréphtalate, connu sous le nom de PET ou de polyester. A défaut de ne pas se nourrir de tous les plastiques, elle décompose celui qui est le plus utilisé au monde. Cette bactérie, baptisée Ideonella sakaiensis, pouvait dégrader du plastique de basse qualité en six semaines. Une grande avancée pour l’environnement, certes. Mais depuis avril 2018, c’est une autre tournure que prend cette découverte.

 

Une bactérie capable de désintégrer du plastique

enzyme plastique

Le 16 avril dernier, des chercheurs de l’université de Portsmouth, au Royaume-Uni, et du laboratoire national des énergies renouvelables du ministère américain à l’énergie (NREL), se sont penchés sur une enzyme de cette bactérie, la PETase. Et c’est avec surprise qu’ils ont fait une découverte inédite. En étudiant la PETase en profondeur, les scientifiques ont accidentellement conçu une enzyme bien plus efficace. Elle se nourrit du même plastique que la Ideonella sakaiensis, mais elle le détruit beaucoup plus rapidement. Pour l’instant, 0,13 mg peuvent être décomposés en 24h, un délai bien plus court que les siècles que prend cette matière à se désintégrer. Les chercheurs continuent de travailler sur cette bactérie pour la rendre plus puissante, et pouvoir combattre contre le plastique.

 

>>> L’impact de la pollution sur les animaux en 37 photos terrifiantes

 

Une grande avancée pour l’écologie

Même si cette découverte est déjà un grand pas pour l’écologie, la société française Carbios aurait encore mieux. Depuis 2011, l’entreprise travaille sur une enzyme très performante qui se révèle plus efficace que celle des Britanniques et des Américains. Carbios affirme pouvoir recycler 97% d’une charge de PET en 24h. Un record historique selon l’entreprise.

ocean remplit de plastique

Cette bactérie pourrait résoudre le combat écologique avec le plastique. Cependant, avec plus de 8 millions de tonnes de plastiques déversés dans les océans chaque année, la tâche risque d’être longue et compliquée. Surtout que le problème ne vient pas directement du plastique, mais de son utilisation par l’homme.

plastique

DÉCOUVREZ AUSSI –>>  Pollution : les inquiétantes découvertes des chercheurs sur le placenta des femmes enceintes

En savoir plus sur : - -

Publié par Elisa le 22 Nov 2018
0