Une adolescente de 12 ans violée par un jeune de 15 ans : le papa de la jeune fille révèle la sanction infligée au jeune homme, c’est écoeurant !

Ce témoignage fait froid dans le dos. Wilfrid a raconté aux Grandes Gueules le viol de sa fille de 12 ans par un adolescent de 15 ans. Un viol qui n’a entraîné aucune poursuite judiciaire et dont l’agresseur a simplement écrit une lettre d’excuses. Découvrez ce témoignage dans la vidéo ci-dessous.

A lire aussi : À cause de son décolleté, cette femme s’est vue refuser l’entrée au musée d’Orsay… regardez par vous-même la tenue qu’elle portait !

Une lettre d’excuses pour un viol…

Ce mercredi sur RMC, on a entendu un témoignage poignant. Wilfrid, 53 ans, a raconté aux Grandes Gueules le terrible viol de sa fille. Un adolescent de 15 ans l’a agressé alors qu’elle n’avait que 12 ans. Traumatisée, la suite de l’affaire n’a pas été plus glorieuse.

En effet, au vu du jeune âge de l’agresseur, le viol n’a entraîné presque aucune poursuite judiciaire et le père de la victime raconte que le coupable s’est contenté d’une lettre d’excuse : “Comme c’était un primo-délinquant, il n’a eu qu’à lui faire une lettre d’excuses” , explique Wilfried désespéré.

Le père de famille craint une récidive : “On est persuadés qu’il recommencera surtout qu’il n’a pas été puni la première fois” . La famille a alors du changer l’enfant de collège et l’éloigner de son agresseur : “Ensuite, ça a été à nous, les parents de la victime, de trouver un autre collège pour notre enfant et de l’isoler de son assaillant. Il n’y a pas de justice. C’est un primo-délinquant donc on le protège, il ne faut surtout pas le déscolariser. On avait demandé à ce qu’il soit signalé aux autres établissements au moins mais ce n’était pas possible. De son côté, ma fille a quitté l’établissement et même le département ! Tout est inversé, ma fille est doublement coupable” .

Le profil de l’agresseur

L’agresseur avait déjà eu des comportements suspects auparavant. “Il avait des problèmes d’insertion, il faisait déjà 1m80 et avait déjà un sentiment de supériorité. Son téléphone était rempli de porno. Dans sa tête, il se disait, s’il y a une femme, je la veux, je l’ai. Il n’a jamais été soigné pour ça” . Pour dénoncer une injustice sociale, il a décrit l’adolescent ainsi : “Je voulais juste dire que celui qui a agressé ma fille est un Français, blanc, d’une très bonne famille de Bordeaux” . Pour le père de famille, le coupable a eu les moyens d’avoir un meilleur avocat pour se défendre de l’accusation de viol.

Le père de famille a failli s’en prendre à l’agresseur : “J’étais parti pour le dézinguer parce que quand votre enfant unique se fait agresser comme ça vous devenez fou” . Le drame a touché toute la famille : cinq ans après le viol, sa fille est toujours suivie par un psychologue tout comme lui qui avait déjà un handicap alors que l’agresseur poursuit une scolarité normale.

Source : BFM TV

A lire aussi : Une adolescente découvre l’horreur dans sa piscine ! Sa réaction a été incroyable (vidéo)

Publié par Romane le 10 Sep 2020
0