CHOC : une adolescente enceinte brûlée et tuée dans l’Oise

Ce drame s’est déroulé à Creil, dans l‘Oise. Le corps d’une adolescente âgée de 15 ans a été retrouvé brûlé. D’après l’autopsie, la jeune fille était visiblement enceinte. Un adolescent de 17 ans est actuellement soupçonné et une enquête a été ouverte.

>>> A lire aussi : Un couple est suspecté d’avoir commandité le meurtre de leur fils adoptif pour toucher une assurance vie

Un véritable drame pour cette adolescente de Creil

Le 27 octobre dernier, le corps d’une adolescente Mauricienne a été retrouvé dans un cabanon de jardin incendié à Creil, dans l’Oise. L’auteurs de ce drame sont des jeunes adolescents du quartier. Les enquêteurs ont également retrouvé sur les lieux du crime un couteau. La jeune fille de 15 ans avait été portée disparue par sa famille le samedi 26 octobre en lançant un avis de disparition sur Internet.

Un jeune homme de 17 ans a été écroué le jeudi 31 octobre car, il avait eu des relations sexuelles avec la victime. D’après les dires du frère de la jeune fille : elle avait « un test de grossesse positif dans sa chambre », comme l’a rapporté l’AFP. Cependant, Jean-Baptiste Bladier, procureur de la République de Senlis, a déclaré qu’il n’était pas «  « scientifiquement établi de manière définitive ». Des analyses pouvant durer plusieurs semaines sont en effet en cours pour rétablir la vérité. D’après l’autopsie, l’adolescente est « décédée avant l’incendie », et cela serait « très vraisemblablement consécutif à […] deux coups de couteau, administrés au niveau du nombril et du foie ». Pour le procureur, cela prouve une très forte « volonté de tuer ».

Le cabanon où à été retrouvé le corps de l’adolescente enceinte

>>> A lire aussi : Macabre ! La police découvre la vidéo du meurtre d’une femme dans un smartphone perdu

Le meurtrier vraisemblablement l’ex petit-ami de l’adolescente

D’après plusieurs témoignages concordants, l’auteur présumé des faits serait l’ex petit-ami de l’adolescente. Lors de sa garde à vue, « ce garçon a soit contesté tout implication dans les faits, soit exercé son droit de garder le silence ». Cependant, « il a reconnu avoir côtoyé la jeune fille en août, avoir parlé deux jours avec elle et couché une fois avec elle sans protection ». Toujours selon ses dires, c’est lui qui aurait mis un terme à leur relation mais celle-ci aurait continué à le harceler. Cependant, il affirme « ne s’être jamais rendu dans le cabanon » et nie toute implication.

Néanmoins, une connaissance du jeune homme affirme que celui-ci aurait fait des « confidences précises ». Il aurait même affirmé « avoir tué sa petite amie parce qu’elle était enceinte », et « l’intéressé aurait confié […] avoir prémédité son acte, avoir administré plusieurs coups de couteau à la victime et avoir mis le feu au corps à l’aide d’une substance inflammable ». D’autres témoins ont confirmé cette version.

> Elle tue sa « meilleure amie » pour 9 millions de dollars promis par un homme rencontré sur internet !

En savoir plus sur : - - -

Publié par Leslie le 04 Nov 2019
0