Mike Horn en grande difficulté : les images très inquiétantes de son expédition au Pôle Nord (Vidéo)

L’explorateur sud-africain Mike Horn et son homologue norvégien se trouvent en grande difficulté. Ils sont confrontés à des conditions climatiques extrêmes et voient leurs rations de nourriture s’amoindrir à grande vitesse. Mike Horn poste régulièrement des photos qui sont très inquiétantes, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

>>> À lire aussi : Révélations glaçantes de Lucie Lucas : l’héroïne de Clem raconte son calvaire entre agressions sexuelles et viols…

Une traversée plus longue que prévue en raison de plusieurs facteurs

Leur traversée à ski de l’Océan arctique ne se déroule pas comme les explorateurs l’avaient prévu. Il y a déjà deux mois, Mike Horn s’élançait dans un grand défi, accompagné de l’explorateur norvégien Børge Ousland.

Selon Le Parisien, l’explorateur de 53 ans serait tombé dans l’eau glacée, en passant au travers de la banquise extrêmement fine, dû au réchauffement climatique. Cette chute aurait donné suite à un « début de gelures aux orteils et au nez » de Mike Horn.

Les deux amis sont confrontés à un autre souci. Ils skient en tirant leur traîneau sur des énormes icebergs qui ne cessent de dériver. En raison d’un vent défavorable, les blocs reviennent vers le Pôle Nord. Ce qui rallonge considérablement leur voyage. Lars Ebbesen, porte-parole de l’expédition, informe : « Les vents poussent la glace vers le Groenland et ils ont reculé de trois à cinq kilomètres par jour. »

À tout cela s’ajoute le problème des rations de nourriture. Les détours se sont enchaînés et le périple se fait bien plus long que prévu. Ils ne leur restent que dix jours de rations, et ils doivent encore parcourir 500 kilomètres.

>>> À lire aussi : Marie Trintignant : les images de l’audition de Bertrand Cantat dévoilées dans un documentaire sur M6

Un plan d’urgence pourrait être déclenché

Depuis deux mois, Mike Horn tire son traîneau entre sept et huit heures par jour. Les températures sont très instables pour la saison et varient entre -2°C et -45°C en seulement quelques jours.

Dans un message adressé à sa fille, Mike Horn écrit : « La glace se brise et se déplace beaucoup plus vite qu’auparavant. C’est triste à admettre pour moi, mais de toutes mes années en tant qu’explorateur professionnel, je n’ai jamais été aussi affecté par les changements climatiques. »

Ainsi, sa fille ainée, Annika Horn témoigne : « Son moral est au plus bas. Je ne l’ai jamais vu comme ça, dans un état de fatigue physique extrême. Il est en train de perdre la sensation de ses extrémités, c’est inquiétant. Avec ma soeur Jessica, on veut qu’il rentre vite à la maison. »

Un porte-parole du Centre de coordination des sauvetages en Norvège a informé qu’ « aucune évacuation est en cours » et que les deux aventuriers sont « déterminés à y arriver tout seuls. » 

Cependant, un plan d’urgence pourrait être déclenché. Des sauveteurs « étudient à ce stade des plans par précaution » si une intervention devait se faire, par bateau ou bien par hélicoptère.

>>> À lire aussi : Bertrand Cantat : les images de son procès où il tente de se faire passer pour une victime scandalisent la toile…

En savoir plus sur : - -

Publié par Manon le 25 Nov 2019
0