Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

3-MMC : quelle est cette drogue plus dangereuse encore que la cocaïne que consomme Pierre Palmade ?

Publié par Celine Spectra le 19 Fév 2023 à 8:59
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis quelque temps, une nouvelle drogue de synthèse, nommé 3-MMC, circule de plus en plus en France. Vendue moins chère que la cocaïne, cette dernière commence malheureusement à se répandre. Les médecins ont souhaité lancer l’alerte !

Publicité
3-MMC une drogue de synthèse très prisée par les jeunes, plus dangereuse encore que la cocaïne !

Pixabay

La nouvelle drogue qui inquiète : le 3-MMC

Entre la cocaïne et les amphétamines, cette drogue de synthèse, la 3-MMC, commence malheureusement à se répandre de plus en plus  dans toutes les classes sociales. Cette molécule, de la famille des cathinones, ressemble un peu à la cocaïne. En effet, elle se présente sous la forme d’une poudre blanche ou bien encore de petits cristaux. Elle est reconnaissable grâce à son odeur spécifique de réglisse. Et se vend entre 5 et 18 euros le gramme.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Lors de son dernier rapport, l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives a souhaité alerter sur la diffusion de la 3-MMC. Jusqu’à présent, cette drogue était surtout utilisée par la communauté homosexuelle afin de lever les inhibitions. Mais malheureusement, elle est, de nos jours, de plus en plus utilisée chez les hétérosexuels.

Publicité

« Tous les organes peuvent être atteints »

À l’hôpital Paul-Brousse (Villejuif), Laurent Karila, addictologue et psychiatre, déclare qu’il voit de plus en plus, depuis quelques mois, arriver en consultation, des patients « hétérosexuels ». Cette consommation serait, selon lui, très présente chez les 25-45 ans. Il s’avère même que certaines personnes prennent de la 3-MMC afin de se doper et mieux travailler… Il faut dire que cette substance est assez aisée à consommer… On peut la fumer, la vapoter, la sniffer et même tout simplement l’avaler. Et pour se la procurer, rien de plus simple, il suffit de la commander sur Internet et de se faire livrer aussi facilement qu’avec « Amazon. »

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Mais, toujours selon ce spécialiste, cette drogue de la famille des cathinones de synthèse, reproduit les effets de la feuille de khat, que l’on mâche au Yémen. C’est d’ailleurs, en réalité, un dérivé de la méphédrone, qui est interdite en Europe depuis 2012, à cause de nombreux décès. De plus, si les consommateurs apprécient les effets « stimulants et empathiques », il s’avère qu’elle a un revers terrible. L’addictologue affirme, en effet, que les complications sont bien plus atroces encore que celles de la cocaïne. Et que sur le long terme, tous les organes peuvent être touchés… 

Source : BFMTV