Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« C’était un jeune sans histoire » : Un ado en état de mort cérébrale après un refus d’obtempérer, ses amis prennent sa défense dans TPMP

Publié par Elodie GD le 08 Sep 2023 à 12:37
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un adolescent de 16 ans se trouve actuellement en état de mort cérébrale. Cela fait suite à une collision, ce mercredi 6 septembre, entre sa moto cross et un véhicule de police. Lassés des rumeurs qui décrédibilisent l’adolescent, deux de ses amis ont pris sa défense sur le plateau de TPMP.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Refus d’obtempérer : une passagère de 18 ans tuée par les policiers

Un adolescent en état de mort cérébrale

Tout est parti d’un refus d’obtempérer selon la police. Il est aux alentours de 18h40 ce 6 septembre, quand un adolescent de 16 ans rentre en collision avec un véhicule de police à Élancourt. Il conduisait une moto cross.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Selon les sources policières, l’incident s’est produit alors qu’il était « suivi à distance » par un autre véhicule de police. Résultat : le jeune homme est transporté à l’hôpital où les médecins constatent qu’il est en état de mort cérébrale.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Versailles pour « refus d’obtempérer ». Une deuxième pour « homicide involontaire par conducteur » . Elles ont respectivement été confiées à la sûreté territoriale des Yvelines et à l’IGPN.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Refus d’obtempérer : la police tire, et blesse gravement un migrant à la tête

Ses amis le défendent

Ce 7 septembre, deux de ses amis ont accepté de témoigner sur le plateau de TPMP. Leur objectif : défendre leur ami coûte que coûte. Ils souhaitaient notamment mettre un terme aux rumeurs laissant entendre que les jeunes refusent d’obtempérer par simple jeu.

La suite après cette publicité

« Il faut arrêter de dire que les jeunes fuient la police parce que c’est un jeu pour eux, ce n’est pas ça du tout. C’est juste un jeune qui aime la moto et comme il n’y a pas de campagne autour de là où il est, il fait de la moto dans la cité » , explique l’un des jeunes hommes.

« Et s’il a décidé de fuir, c’est qu’il s’est dit : ‘Qu’est-ce-que je vais dire à ma mère ?’. Et il a eu peur aussi de la garde à vue. C’était un jeune sans histoire qui allait à l’école et qui en plus travaillait. Les policiers disent qu’ils le connaissaient, mais dans ce cas, c’est pas la peine de le prendre en chasse » , a-t-il poursuivi.

https://twitter.com/TPMP/status/1699859219787272210
La suite après cette publicité

Présent sur le plateau pour débattre de la situation, un policier a contesté les déclarations des deux jeunes. Il a martelé qu’il y avait des lois en France et qu’il fallait les respecter. « Quand on vous demande de vous arrêter, il faut vous arrêter » , a-t-il lâché. « En poursuivant son rodéo, il risquait de renverser des piétons » .

À lire aussi : Une femme de 86 ans refuse un constat et écrase l’automobiliste et la tue

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.